Zoëlho, vers un mode de vie conscient.

La DHEA            Top

 

La déhydro-épi-androstérone ou DHEA est une hormone stéroïde anabolique, précurseur des hormones sexuelles d'origine surrénalienne. Sa production augmente pendant l'adolescence et atteint son niveau maximal à l'âge de 25 à 30 ans. Ensuite sa production  diminue progressivement pour se réduire à un tiers environ du taux initial vers 60 ans. Un défaut ou une diminution de pilosité au niveau des aisselles et du pubis montre une carence en DHEA. Les personnes qui n'ont jamais eu une pilosité normale à ce niveau ont probablement un problème de production de DHEA.

 

Dans l'organisme, la DHEA est présente comme ester sulfaté, DHEAs.

 

 

On la dose dans le sang sous forme de DHEAs. Voici les taux considérés comme normaux et les taux optimaux utilisés par la médecine anti-âge :

 

La DHEA est un stéroïde naturel, précurseur androgénique à action androgénique faible, produit principalement, dans les deux sexes, dans la zone réticulée de la corticosurrénale sous le contrôle de l'ACTH.

 

Dans le métabolisme complexe des hormones surrénaliennes et leurs dérivés, la DHEA est la pièce maîtresse dans la synthèse de la testostérone (et d'autres androgènes) et de l'estrone (et les dérivés oestrogéniques).

 

Des études chez l'animal montrent des effets protecteurs de la DHEA dans des infections virales, des maladies cardiovasculaires, du cancer et dans du SIDA.

 

 

La DHEA présente une activité immunorégulatrice importante : en effet, la DHEA

 

 

Des études chez l'Homme laissent supposer les effets suivants :

 

 

De cette façon, la DHEA pourrait réduire certaines dysfonctions, qui accompagnent le processus normal et pathologique du vieillissement. Toutefois, chez l'Homme, on n'a pas observé de différences quant aux résultats cliniques entre ceux qui avaient pris la DHEA et le placebo. Pour les auteurs de l'étude, il apparaît clairement que prendre de la DHEA pour ne pas vieillir ne sert à rien., sinon de stimuler les divisions cellulaires (mitose) et de précipiter l'épuisement mitotique du patrimoine génétique de la personne traitée, avec à la clé un vieillissement accéléré et souvent le cancer.

 

En cas d'administration de DHEA : un contrôle est recommandé de

 

 

Note : étant donné que la DHEA ne possède aucun mécanisme de rétrocontrôle, un supplément ne peut en aucun cas influencer ou arrêter la synthèse endogène.

 

ATTENTION

 

Etant donné que la DHEA est un agoniste oestrogénique, elle peut freiner ou même neutraliser l'action des antagonistes des récepteurs oestrogéniques tels que le tamoxifène. Les patientes atteintes de cancers mammaire, des ovaires ou de l'utérus de type oestrogénodépendant doivent éviter l'utilisation de DHEA. En outre, la DHEA peut par son action oestrogénique stimuler la croissance des cancers ou d'autres affections oestrogénodépendantes.

 

Précautions

 

A éviter en cas de

 

 

Contre-indications

 

L'administration de DHEA est contre-indiquée en cas de

 

 

Carence en DHEA:

 

 

 

            Top

 ZOELHO (c) 2006 - 2021, Paul Van Herzele PharmD             Dernière mise à jour : 4-Avr-2021                

Disclaimer