Zoëlho, vers un mode de vie conscient.

Réactions de Fenton            Top

 

Des métaux toxiques, tels que les particules inhalées de silice ou d'amiante, sont des sources de radicaux libres. Mais aussi les métaux tels que le Cu et le Fe y contribuent.

 

 

 

Réaction de Fenton :

 

Cette réaction se présente en particulier avec des métaux appartenant à la catégorie chimique des "métaux de transition" : ces métaux interviennent comme catalysateurs, sous une forme complexée avec un ligand activateur  (L) dans une série de réactions capitales :    

 

H2O2 + Fe2+ - L  ---> Fe3+ - L + OH- + OH

 

L'extension de cette réaction nécessite la réduction du Fe3+ par l'anion superoxyde O2 :

O2 + Fe3+  - L  ---> Fe2+ - L + O2

 

 

L'addition de ces deux réactions donne le résultat suivant :

 

H2O2 + O2  ---> Fe2+ - L  ---> O2 + OH- + OH

(réaction de Haber-Weiss)

 

Cette réaction fonctionne également avec le Cu2+ :

 

H2O2 + O2  ---> Cu2+ - L  ---> O2 + OH- + OH

 

Les radicaux libres formés sont tous des espèces oxygénées activées (EOA) :

 

L'anion superoxyde (O2) et le radical hydroxyle (OH-) possèdent un nombre impair d'électrons.

Le peroxyde d'hydrogène (H2O2) (tout comme l'oxygène singulet (-O2)) possède cependant un nombre pair d'électrons, mais présentant un équilibre de spin modifié (rotation).

 

Le radical hydroxyle libre constitue, de loin, l'espèce oxygénée activée la plus réactive, donc le radical libre le plus dangereux!

 

Note :

En cas déficience d'acide lipoïque en particulier, la vitamine C continue à exercer une action pro-oxydante, entraînant ainsi une éventuelle peroxydation lipidique, avec risque de réaction de Fenton. Cette propriété est utilisée par les globules blancs pour attaquer les virus et les bactéries.

 

 

            Top

 ZOELHO (c) 2006 - 2021, Paul Van Herzele PharmD             Dernière mise à jour : 9-Sept-2021                

Disclaimer