Zoëlho, vers un mode de vie conscient.

La communication intercellulaire

Dernière mise à jour : 2021.11.19

 

 

La communication Cellule-Cellule (ou signalisation intercellulaire) peut être portée par une communication endocrine, paracrine, synaptique, autocrine, juxtacrine ou gap jonctionnelle.

 

Dans la plupart des types de communication intercellulaire, un messager chimique (ou molécule signal) se diffuse d'une cellule à l'autre et provoque une réponse de la cellule cible en occupant un récepteur.  Une molécule signal (messager) qui se fixe sur un récepteur cellulaire est appelée également "ligand" (voir aussi : "Fixation sur un récepteur cellulaire").

 

    • dans la communication endocrine :

      • molécule messager : une hormone

      • transmission : via la circulation (liquides corporels) vers une ou des cellules lointaines

 

    • dans la communication paracrine :

      • molécule messager : une hormone

      • transmission : à travers l'espace extracellulaire pour atteindre une autre cellule cible proche

 

    • dans la communication synaptique :

 

    • dans la communication autocrine :

      • molécule messager : neurotransmetteur

      • transmission : d'une cellule à elle même par le milieu extracellulaire (la cellule envoie un message à elle même : la cellule sécrétoire et la cellule cible sont identiques)

 

    • dans la communication juxtacrine :

      • molécule messager : aucun! (le contact s'établit par contact direct entre deux cellules situées l'une contre l'autre)

      • transmission : via des molécules d'adhésion intercellulaires

 

    • dans la communication gap jonctionnelle :

      • molécule messager : messager intracellulaire (= second messager, p.ex.: AMPc, GMPc, IP3, DAG, Ca2+...)

      • transmission : par voie intracellulaire

 

 

 

 

   ZOELHO (c) 2006 - 2024, Paul Van Herzele PharmD                        Dernière version : 27-mai-24                

DisclaimerDisclaimer

Avertissement :

 

Le lecteur gardera en permanence à l'esprit que les propriétés curatives décrites ne remplacent en aucun cas l'avis médical toujours indispensable dans l'établissement d'un diagnostic et dans l'appréciation de la gravité de la pathologie. Par contre, nous stimulons l'utilisateur à prendre lui-même des décisions relatives à sa santé, basées sur sa propre recherche, toujours en dialogue avec un professionnel de santé.

 

En tout état de cause, l'utilisation de ce programme s'effectue sous les seuls contrôles, directions, risques et responsabilités de l'utilisateur.