Zoëlho, vers un mode de vie conscient.

La L-Tyrosine

 

Dernière mise à jour : 2021.11.19

 

 

La L-Tyrosine est un acide aminé aromatique polaire non essentiel. Elle est synthétisée dans l'organisme à partir de la phénylalanine, un acide aminé essentiel.

 

La L-phénylalanine est le précurseur, via la tyrosine, de plusieurs neurotransmetteurs (L-dopa, adrénaline, noradrénaline,...).

Sommaire :

Sources naturelles

 

Rôle dans l'organisme

 

Précautions

 

Côté pratique

Contenu :

Sources naturelles :             

Dans tous les aliments riches en protéines :

 

    • mais surtout dans lait cru, chocolat et fromage, mais également dans amande, avocat, banane, fèves de soja, graines de sésame, ...

    • poulet, dinde, poisson, ...

 

Rôle dans l'organisme :             

 

La L-thyrosine :

 

    • soutient l'équilibre du système nerveux puisqu'elle est un constituant de la L-dopa, de l'adrénaline et de la noradrénaline (catécholamines). La tyrosine assure le bon fonctionnement des surrénales, de la glande thyroïde et de l'hypophyse (axe hormonal de stress).

 

Phénylalanine   >   Tyrosine   >   Dopa   >   Dopamine   >  via vit B2, B3, B6 en C  >   Noradrénaline   >  Adrénaline

 

    • est considérée comme antidépresseur et anxiolytique naturel.

 

    • indispensable à la production d'hormones thyroïdiennes : la L-thyroxine (T4) est composée de 2 molécules de tyrosine et 4 atomes d'iode.

 

La TRH (hypothalamus) stimule la libération de la TSH (hypophyse) qui lance la production de T4 et T3 (thyroïde).

 

    • indispensable à la synthèse de la mélanine, le pigment naturel de la peau et des cheveux.

 

 

    • freine l'appétit et offre une sensation de satiété.

 

Des suppléments de tyrosine font remonter le niveau d'arousal, et sont utiles dans les états de stress et de fatigue.

 

 

Phénylalanine   >   Tyrosine   >   Dopa   >   Dopamine   >  via vit C  >   Noradrénaline   >  Adrénaline

 

 

 

Phénylalanine ↑

 

 

  • comportement psychotique : délire, hallucinations, troubles de la pensée, ...

  • comportement schizophrène, ...

 

 

Phénylalanine ↓

 

 

  • troubles de l'appétit, états dépressifs, ...

 

 

Tyrosine ↑

 

 

  • retard mental

  • opacification de la cornée

 

 

Tyrosine ↓

 

 

 

 

  • diminution de la production de la mélanine : cheveux, teint et yeux pâles

  • phénomènes de dépression, baisse de la libido, hypothyroïdie

 

 

Dopa ↑

 

 

  • schizophrénie

 

 

Dopa ↓

 

 

  • maladie de Parkinson

 

 

Dopamine ↑

 

 

  • tension musculaire accrue, contractions musculaires dans le cou ou céphalées frontales et battantes

  • motivation exagérée, impossibilité de se relaxer (workaholic)

  • schizophrénie délirante, hallucinations créatives, agitation, sommeil agité, réveil précoce, toxicomanie, ...

  • recherche de sensations

  • désir sexuel exacerbé, désinhibition sexuelle, ...

  • le TDA/H ? (accompagné d'un déficit de la noradrénaline).

 

 

Dopamine ↓

 

 

 

 

 

 

 

 

  • dépression, troubles de concentration, manque de confiance en soi, démotivation, isolement, isolement sociale, indécision, indifférence, diminution de la libido, ...

  • galactorrhée, aménorrhée (par l'excès de la Prolactine)

  • maladie de Parkinson, akinésie, dyskinésie, le TDA/H (chez l'enfant), ..

 

 

Noradrénaline ↑

 

 

  • stress, angoisses, agitation, impulsivité, irritabilité, impatience, insomnie et hypertension (souvent en combinaison avec la sérotonine), ...

  • typique en cas d'excès de café, de cigarettes, de manque magnésique, ...

  • la noradrénaline inhibant la satiété pour les sucres, peut favoriser une augmentation de la prise alimentaire principalement en période de stress durant lequel le cortisol libéré augmente le nombre de récepteurs à la noradrénaline (le stress peut donc modifier le comportement alimentaire).

 

 

Noradrénaline ↓

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • somnolence, troubles du sommeil, fatigue, difficulté de se lever le matin, baisse des facultés intellectuelles (concentration et mémorisation), perte de contraste visuel, dépression adynamique, baisse de la libido, indifférence, diminution du comportement affectif, mélancolie, anorexie, faible tension sanguine, tendance schizoïde, ...

  • le TDA/H ? (accompagné d'un excès de dopamine), ...

 

 

Adrénaline ↑

 

 

  • peur, panique, insomnie, pâleur, céphalées, hypertension artérielle, tremblements, tachycardie, fièvre, hypoglycémie, ...

 

 

Adrénaline ↓

 

 

  • asthénie adynamique, pâleur, hypotension, ...

 

 

 

 

Précautions :             

 

Chez le patient présentant :

 

    • des migraines : la L-tyrosine (chocolat, fromage) peut être un facteur déclenchant des migraines

    • stressé et hypertendu : L-tyrosine intervient dans la synthèse de catécholamines (adrénaline, noradrénaline, dopamine) et des hormones thyroïdiennes

    • ...

 

 

Grossesse/Allaitement :

 

    • ...

 

Interactions potentielles avec :

 

    • vitamine B6 : synergisme : la vitamine B6 améliore sa disponibilité

    • acides aminés branchés (isoleucine, leucine, valine) : compétition avec les acides aminés aromatiques (phénylalanine, tyrosine, tryptophane) au niveau du transport cérébral

 

Eventuels effets indésirables :

 

    • signes de déficience : diminution de la production de la mélanine : cheveux, teint et yeux pâles ; phénomènes de dépression, baisse de la libido, hypothyroïdie

    • signes d'excès : retard mental, opacification de la cornée, ...

 

Côté pratique :             

 

    • la tyrosine avant le coucher (ou le matin), assure l'éveil, la motivation et l'énergie pour toute la journée (suivante)

    • 500 - 1500mg par jour

    • seule la tyrosine et la L-dopa traversent la barrière hémato-encéphalique, les catécholamines ne peuvent pas

    • la tyrosine traverse plus facilement cette barrière en présence d'acide alpha-linolénique

    • la conversion de tyrosine en adrénaline exige la présence des vitamines B2, B3, B6 et C

 

 

 

 

 

   ZOELHO (c) 2006 - 2023                           Paul Van Herzele PharmD                        Dernière version : 08-janv.-23                

DisclaimerDisclaimer

Avertissement :

 

Le lecteur gardera en permanence à l'esprit que les propriétés curatives décrites ne remplacent en aucun cas l'avis médical toujours indispensable dans l'établissement d'un diagnostic et dans l'appréciation de la gravité de la pathologie. Par contre, nous stimulons l'utilisateur à prendre lui-même des décisions relatives à sa santé, basées sur sa propre recherche, toujours en dialogue avec un professionnel de santé.

 

En tout état de cause, l'utilisation de ce programme s'effectue sous les seuls contrôles, directions, risques et responsabilités de l'utilisateur.