Zoëlho, vers un mode de vie conscient.

Le bore

 

Dernière mise à jour : 2021.11.19

 

 

Symbole : B

 

Le bore est un élément léger de num_#xe9;ro atomique 5.

 

 

Antérieurement, le bore était utilisé dans la médecine comme antiseptique cutané et ophtalmologique (acide borique).

 

Curieusement, dans l'organisme, le bore n'entre dans la composition d'aucune molécule ayant un rôle biologique connu.

Sommaire :

Les sources naturelles

 

Son rôle dans l'organisme

 

Quelques précautions

 

Les besoins nutritionnels

 

Côté pratique

Contenu :

Sources naturelles :             

 

 

Des techniques de raffinage ainsi que des interactions avec des substances chimiques utilisées dans un système agricole intensif ont diminuées les taux de bore dans les aliments actuels. En outre, le conseil d'éplucher les fruits avant consommation entraîne aussi une diminution de l'apport en bore (le bore et les pesticides se trouvent dans ou juste en-dessous de la pelure).

 

Rôle dans l'organisme :             

 

Le bore est utilisé dans la prévention de l'ostéoporose : le bore possède une activité "booster" oestrogénique naturelle et exerce une fonction de base sur le plan de l'équilibre minéralogique dans le métabolisme osseux :

 

    • le bore favorise la rétention de calcium et de magnésium par inhibition de leur excrétion urinaire et élève les taux sanguins de l'oestradiol et de la testostérone après le huitième jour.... (dose journalière utile : 3mg).

      • une faible consommation de fruits et de légumes peut entraîner une déficience en bore.

 

    • le bore limite donc la perte calcique lors de la ménopause en augmentant l'activité oestrogénique.

     

    • le bore adoucit la douleur articulaire (genou), en diminuant les taux sanguins de CRP .

 

Le bore favorise la conversion du cholestérol vers la forme active de la vitamine D3 dans les reins, élément essentiel dans :

 

    • l'absorption calcique au niveau intestinal

    • l'occupation des récepteurs androgéniques de la prostate

    • la fixation du 17β oestradiol (fabriqué à partir de la testostérone)

 

Le bore agit probablement comme catalysateur membranaire, qui aide le passage membranaire de différents ions :

 

    • indispensable en particulier dans la synthèse d'ATP, source incontournable d'énergie nécessaire dans les processus efficaces de réparation cellulaire...

      • d'où le rôle du bore dans p. ex. la prévention et le rétablissement d'ostéoarthrite (3 à 6mg/j) : le cartilage peut être usé suite à un manque d'énergie, nécessaire pour la multiplication cellulaire...

 

---> Le bore est donc nécessaire à l'utilisation du calcium ( du phosphore), du magnésium et de la vitamine D.

 

Le bore est l'antidote naturel des fluorures.

 

Précautions :             

 

Chez le patient présentant :

 

    • ?

 

Grossesse/Allaitement :

 

    • aucune anomalie n'a été rapportée ; on ne dispose pas de données suffisantes qui confirment l'innocuité pendant la grossesse ou durant la période d'allaitement. Considérant l'influence du bore sur le métabolisme oestrogénique, ses suppléments sont à éviter.

 

Interactions potentielles avec :

 

    • la riboflavine (vit B2) : des doses élevées de bore peuvent augmenter les besoins physiologiques en riboflavine!

    • le magnésium : des suppléments de bore peut inhiber l'excrétion urinaire du magnésium, augmentant ainsi ses taux sériques...

 

Eventuels effets indésirables :

 

    • les doses de bore utilisées dans les suppléments alimentaires (3mg/jour) sont relativement non-toxiques. Toutefois, les préparations à usage externe sur base de bore (lotion ou poudre à base d'acide borique ou de borax...) peuvent provoquer une toxicité, en particulier chez l'enfant, lorsque elles sont appliquées sur une peau abîmée ou sur des muqueuses!

 

Besoins nutritionnels :             

 

B - Bore :

 

Age

AJR (mg)

DJO (mg)

 

 

 

0 - 5 mois

-

 

6 - 11 mois

-

 

1 - 3 ans

-

 

4 - 6 ans

-

 

7 - 10 ans

-

 

11 - 14 ans

-

 

15 - 18 ans  H

-

 

                     F

-

 

Adulte          H

-

3-9

                     F

-

 

+ 60 ans      H

-

 

                     F

-

 

Grossesse

-

 

Allaitement

-

 

Autres :

-

 

 

 

 

 

 

AJR : Apports Journaliers Recommandés (Source : Recommandations nutritionnelles pour la Belgique - Conseil supérieur de la santé)

 

DJO : Dose Journalière en médecine Orthomoléculaire.

 

Côté pratique :              

 

Dose moyenne journalière dans les suppléments alimentaires : 1 à 3mg.

Dose dans le traitement des rhumatismes : 3 à 6mg/j.

Dose toxique journalière : > 6mg.

 

 

 

   ZOELHO (c) 2006 - 2023                           Paul Van Herzele PharmD                        Dernière version : 08-janv.-23                

DisclaimerDisclaimer

Avertissement :

 

Le lecteur gardera en permanence à l'esprit que les propriétés curatives décrites ne remplacent en aucun cas l'avis médical toujours indispensable dans l'établissement d'un diagnostic et dans l'appréciation de la gravité de la pathologie. Par contre, nous stimulons l'utilisateur à prendre lui-même des décisions relatives à sa santé, basées sur sa propre recherche, toujours en dialogue avec un professionnel de santé.

 

En tout état de cause, l'utilisation de ce programme s'effectue sous les seuls contrôles, directions, risques et responsabilités de l'utilisateur.