Zoëlho, vers un mode de vie conscient.

Vitamine B8

 

Dernière mise à jour : 2022.2.18

 

 

Biotine

 

 

Vitamine essentielle dans la synthèse des acides gras et des protéines.

 

La biotine est une vitamine hydrophile : elle n'est donc pas stockée dans l'organisme.

 

Elle est stable à la chaleur (jusqu'à 20% de perte par ébullition); sensible aux acides et bases ; très stable en présence de lumière.

Sommaire :

Les sources naturelles

 

Son rôle dans l'organisme

 

Les déficits

 

Quelques précautions

 

Les besoins nutritionnels

 

Côté pratique

Contenu :

Sources naturelles :             

 

La biotine est très répandue dans les plantes et chez les animaux :

 

    • abats (foie, rognons), jaune d'oeuf, levure, champignons champêtres et légumes secs...

 

Elle est également synthétisée en quantités suffisantes par les bactéries intestinales

 

La biotine alimentaire est en majeure partie attachée aux protéines par liaison amide avec un résidu lysine. Ce lien est clivé dans l'intestin par une biotinidase pancréatique, libérant ainsi la biotine et la rendant assimilable.

 

Rôle dans l'organisme :             

La biotine :

 

 

    • est impliquée comme coenzyme dans le transfert de groupements carboxyle : elle catalyse 4 carboxylases majeures du métabolisme intermédiaire, qui catalysent l'incorporation du CO2 dans certaines molécules, et joue donc un rôle important dans le métabolisme (énergétique) :

 

      • dans la synthèse d'acides gras (lipogenèse) : l'acétylCoA-carboxylase : la carboxylation de l'acétyl-CoA représente ici une réaction clé

      • dans la synthèse d'acides gras à nombre impair de carbone : la propionylCoA-carboxylase

      • dans la gluconéogenèse (synthèse de glucose à partir de protéines, lipides et lactate, empêchant l'acidification des tissus!) : la pyruvate carboxylase

      • dans le métabolisme de certains acides aminés : la méthyl-crotonyl-carboxylase

      • dans la gestion glucosique : associée au chrome, elle réduit la glycémie

 

 

 

 

Déficits  : rares!             

 

Causes :

 

Une avitaminose induite par  :

 

    • la consommation immodérée de blancs d'oeufs crus (sont riches en avidine, une glycoprotéine instable à la chaleur, antagoniste de la biotine en fixant par molécule 4 molécules de biotine, empêchant ainsi sa libération par protéolyse ou par hydrolyse en milieu acide)

    • maladies intestinales : entraînant une malabsorption de biotine alimentaire

    • l'administration de sulfamides : détruisent la flore intestinale

    • l'utilisation d'antagonistes de biotine

    • l'alcoolisme chronique

    • la tabagisme : accélère, par induction enzymatique, la dégradation de la biotine

    • l'alimentation parentérale

    • la grossesse : 50% des femmes enceintes présentent une carence en biotine

    • un stress sévère chronique, entraînant un épuisement de la biotine, utilisée dans la gluconéogenèse

 

Symptômes :

 

Se présentent sous forme de lésions cutanées :

 

    • dermatite séborrhéique, perte de cheveux, atteinte des ongles...

    • autres symptômes non spécifiques : faiblesse, anorexie, amaigrissement, hypotonie, dépression, ataxie, convulsions, diminution des taux d'hémoglobine...

 

  1. Et sur le plan biochimique, un déficit en biotine entraînera :

  2.  

 

 

 

Précautions :             

 

Chez le patient présentant :

 

    • ?

 

Grossesse/Allaitement :

 

    • aucune anomalie n'a été rapportée.

 

Interactions potentielles avec :

 

Médicaments :

    • des anticonvulsifs (carbamazépine, phénobarbital, phénytoïne, primidone) : les besoins physiologiques de biotine peuvent être majorés.

    • tests de glande thyroïdienne : élévation des résultats de T4 libre (toutefois sans perturbation de la fonction thyroïdienne).

 

Nutriments :

    • les autres vitamines B : des doses adéquates de toutes les vitamines B sont indispensables pour une fonction optimale (un déficit ou un excès d'une seule vitamine B peut entraîner des anomalies dans le métabolisme d'une autre vitamine B).

    • des doses élevées de vit B5 : par compétition au niveau de l'absorption.

 

Eventuels effets indésirables :

 

    • aucun effet indésirable n'a été rapporté.

 

Besoins nutritionnels :             

 

Vit B8 - Biotine :

 

 

Age

AJR (mcg)

ODD (mcg)

0 - 6 mois

10

 

7 - 11 mois

15

 

1 - 3 ans

20

 

4 - 6 ans

25

 

7 - 10 ans

30

 

11 - 14 ans

30

 

15 - 18 ans  H

35

300-2000

                     F

35

 

Adulte          H

40

 

                     F

40

 

+ 70 ans H

40

 

               F

40

 

Grossesse

45

 

Allaitement

60

 

Autres :

-

 

 

 

 

 

 

AJR : Apports Journaliers Recommandés (Source : Recommandations nutritionnelles pour la Belgique - Conseil supérieur de la santé).

 

DJO : Dose Journalière en médecine Orthomoléculaire.

 

Côté pratique :             

 

Dose moyenne journalière dans des suppléments alimentaires : 60 - 2000mcg

Dose toxique journalière : ?

 

La biotine contribue Allégation de santé confirmée par l'EFSA (European Food Safety Authority) - Liste des allégations autorisées:

    • à un métabolisme énergétique normal

    • au fonctionnement normal du système nerveux

    • au métabolisme normal des macronutriments

    • à des fonctions psychologiques normales

    • au maintien de muqueuses normales

    • au maintien d'une peau normale

 

Souvent en association avec la vitamine B5 (acide pantothénique) :

 

    • en cas d'alcoolisme

    • dans la dermatite séborrhéique chez le nouveau-né et chez l'adulte, alopécie

    • dans la maladie de Leiner-Moussons

 

Les oestrogènes et la caféine augmentent les besoins en biotine.

 

Attention : l'avidine, présente dans le blanc d'oeuf cru, peut désactiver la biotine dans les aliments.

 

Des suppléments de biotine 150 à 300mcg, 2 x par jour durant une semaine sont souvent suffisants.

 

 

 

   ZOELHO (c) 2006 - 2023                           Paul Van Herzele PharmD                        Dernière version : 08-janv.-23                

DisclaimerDisclaimer

Avertissement :

 

Le lecteur gardera en permanence à l'esprit que les propriétés curatives décrites ne remplacent en aucun cas l'avis médical toujours indispensable dans l'établissement d'un diagnostic et dans l'appréciation de la gravité de la pathologie. Par contre, nous stimulons l'utilisateur à prendre lui-même des décisions relatives à sa santé, basées sur sa propre recherche, toujours en dialogue avec un professionnel de santé.

 

En tout état de cause, l'utilisation de ce programme s'effectue sous les seuls contrôles, directions, risques et responsabilités de l'utilisateur.