Zoëlho, vers un mode de vie conscient.

Phytochimiques

 

Dernière mise à jour : 2021.11.19

 

ou Phytonutriments.

 

Les phytochimiques sont des composés naturels, des substances actives que l'on trouve dans les plantes, fruits et légumes. Les caractéristiques des aliments, comme le rouge des framboises, l'odeur de l'ail, l'astringence du thé, le piquant du radis noir... sont liées aux composés phytochimiques de ces aliments.

 

Comme pour de nombreux produits alimentaires, les composés phytochimiques ont un effet bénéfique sur la santé à long terme. Des études montrent leurs propriétés “protectives et préventives” .

 

C'est la synergie entre tous les phytochimiques, comme dans une alimentation complète, qui protège contre le développement de maladies chroniques telles que les maladies cardiovasculaires et le cancer. La vitamine C est donc que partiellement responsable de la capacité antioxydante totale d'une pomme. La plus grande partie de la capacité oxydante d'une pomme est fournie par les phytochimiques présents, pas par la vitamine C. Ici compte également "L'union fait la force" : la capacité antioxydante de 100g de fruits combinés (orange, pomme, raisins et baies) apparaît 5 x plus élevée que celle de 100g de chaque des sortes des fruits séparées.

 

Pour stimuler leur vente, les cultivateurs ont rendu les fruits et les légumes plus appétissants. En croissant, ils sont devenus de moins en moins amères. Ce qui est dommage pour notre santé.

 

Des phytonutriments amères sont pour des plantes une sorte de pesticide naturel qui les protège contre tas d'ennemis : contre des bactéries, des insectes et même contre des vaches qui paissent... En fortes doses, ces substances sont plutôt toxiques, mais en quantités infimes elles présentent des effets positifs sur la santé. Elles sont tellement bon pour la santé parce qu'elles sont toxiques (pour des cellules cancéreuses p. ex.). C'est le mécanisme de l'hormèse : what doesn't kill us makes us stronger!

 

Certains phytonutriments présentent également une activité antioxydante : ils stimulent l'expression des gènes antioxydants, capables de liquider des oxydants et d'autres composants potentiellement toxiques. D'autres phytonutriments (tels que dans cacao, café et baies) peuvent réduire le risque cardiovasculaire en prévenant la formation de plaque (et donc aussi la vasoconstriction).

 

 

Les composés phytochimiques comprennent :

 

 

      • les caroténoïdes sont les pigments rouges et oranges trouvés dans les fruits et légumes. Les caroténoïdes (antioxydants) ont un rôle protecteur contre les cancers, les maladies cardiovasculaires, la vieillesse, et la dégénérescence du macula...

      • types : alpha-carotène, béta-carotène, lycopène, lutéine, zéaxanthine...

      • sources : oignons, ail, ciboulette, poireaux, carottes...

 

 

 

      • les indoles :  brocoli, choux, choux-fleurs, choux de Bruxelles, germes...

 

      • les organosulfurés :

        • des composés comme l'allicine sont la cause de l'odeur de l'ail et la lenthionine contribue au parfum des champignons shiitaké. Beaucoup de ces composés organo-sulfurés naturels ont aussi des propriétés médicinales importantes comme de prévenir l'agrégation plaquettaire ou dans la lutte contre le cancer.

        • sources : ail, shiitaké...

 

      • le glutathion (GSH) :

        • sources : asperges, ail, melon, avocats...

        • aliments riches en précurseurs du glutathion : germes de blé, flocons d'avoine, noix, graines, oignons, légumineuses...

 

      • les glucosinolates /isothiocyanates:

        • plus de 100 différentes sortes de glucosinolates sont actuellement connues. Ce sont des métabolites secondaires des plantes de la famille des Brassicacées (crucifères). Ils sont responsables de la saveur amère ou piquante de nombreux aliments : diallyl disulfide (ail), sulforaphane, indole-3-carbinol et 3,3-diindolylméthane (brocoli), 2-phényléthyl-isothiocyanate (cresson)...

        • aident l'organisme dans les processus de détoxication et les globules blancs dans la régulation du système immunitaire. Ils protègent probablement le développement du cancer au niveau des seins, du foie, de l'intestin grêle, des poumons, de l'estomac et de l'oesophage.

        • sources : moutarde, radis, radis noir, cresson, choux, choux-fleurs, brocoli, choux de Bruxelles...

 

 

 

      • les acides phénoliques : baies, grappes de raisin, noix, graines intégrales...

 

      • les tanins

 

      • les coumarines

 

      • les bioflavonoïdes (ou flavonoïdes) : dans la plupart des fruits, légumes, graines et noix, thé, vin rouge...

        • flavonoles : quercitine, resvératrol, rutine...

        • flavones : apigénine, chrystine, lutéoline...

        • catéchines : catéchine, épicatéchine,épigallocatéchine...

          • mobilisent les macrophages et stimulent la phagocytose, augmentent le nombre des cellules tueuses et d'anticorps.

          • sources : Thé vert, cacao, pommes...

          • flavanones : ériodyctol, hespéridine, naringénine...

        • anthocyanidines :

          • offrent aux fruits et légumes une couleur violette

          • types : cyanidine, pélargonidine, delphinidine, ..

          • sources : myrtilles, prunes, aubergines, raisins....

        • isoflavonoïdes (voir : "Les phyto-oestrogènes") :

          • génistéine, daidzéine, glycétéine...

          • sources : haricots de soja, tofu, légumineuses...

 

 

 

 

 

      • présentent beaucoup de fonctions biologiques telles qu'une activité antivirale, antibactériënne et fongicide.

      • sources : dans les huiles essentielles de beaucoup de plantes telles que cerises, agrumes, cannelle et d'autres herbes aromatiques.

 

 

Top

 ZOELHO (c) 2006 - 2022, Paul Van Herzele PharmD             Dernière version : 1-Août-2022                

Disclaimer