Zoëlho, vers un mode de vie conscient.

Le fluor

 

Dernière mise à jour : 2021.11.19

 

 

Symbole : F

 

 

Minéral indispensable dans la synthèse et le maintien des dents, des os et des ligaments.

 

Le Fluor est un membre du groupe chimique des halogènes tels que Cl, Br et I. Ces éléments sont des oxydants puissants, en particulier le F. Suite à ces propriétés puissantes d'oxydation, le F peut entraîner la formation massive de radicaux libres.

 

Le F est fortement toxique avec une marge de tolérance étroite (LD50 du NaF = 5 à 10mg/kg).

 

 

Sommaire :

Les sources naturelles

 

Son rôle dans l'organisme

 

La toxicité

 

Les symptômes d'une intoxication par le F

 

Quelques précautions

 

Les besoins nutritionnels

 

Côté pratique

Contenu :

Sources naturelles :             

 

Le Fluor est uniquement présent dans la nature sous forme d'un sel : le CaF2  (le NaF n'est donc pas une composition naturelle).

 

Le Fluor n'est pas un nutriment, il n'est même pas un composant alimentaire essentiel.

 

---> pour le Fluor, aucun AJR (Apport Journalier Recommandé) ne pourrait être disponible.

 

Le NaF est un résidu industriel toxique de l'industrie d'aluminium entre autres. Chaque année, des centaines de milliers de tonnes de fluors sont émis par l'industrie et en agriculture avec des engrais et des pesticides. Les émissions industrielles des composés fluorés produisent des concentrations élevées de fluor dans l'atmosphère.

 

Le thé est très dosé en fluor parce que les feuilles de thé accumulent plus de fluor (par pollution du sol et de l'air) que tout autre plante comestible. La teneur en fluor du thé a nettement augmenté au cours des 20 dernières années due à la contamination industrielle.

 

Le taux de fluor toujours croissant déposé dans la nourriture, l'eau et l'air est une grande menace pour la santé humaine et l'environnement.

 

Rôle dans l'organisme :             

 

 

Toutefois, la formation de caries dentaires n'est pas causée par une carence en fluor, mais est provoquée par un excès de sucres dans notre alimentation.

 

L'industrie sucrière et le gouvernement ont omis d'accepter le rôle du sucre dans le développement de caries dentaires et ont promu des interventions telles que des suppléments de fluor, bien la nature toxique de fluor était bien connue.... Concernant le lien entre la consommation de sucre et le développement de l'obésité, le même type de collusion a été constatée entre l'industrie sucrière et des experts de la santé publique  .

 

Toxicité :               

 

Le Fluor est toxique pour l'organisme :

 

 

    • Le F cumule dans l'organisme entraînant une intoxication chronique inaperçue, en particulier chez l'enfant.

 

Puisque les sources cachées de fluor sont dangereuses :

 

        • choux, crevettes, sardines en conserves...

        • gélatine (extraite des os d'animaux, dans lequel le F a été fixé...)

        • thé vert et thé noir

        • certaines eaux minérales, jus de fruits et boissons rafraîchissantes

        • dentifrices au fluor

 

    • Le F fixe le calcium d'origine alimentaire avec formation du sel CaF2 : l'hypocalcémie induite ainsi peut d'une part être à la base de caries dentaires, d'ostéoporose, de tétanie et de convulsions mais aussi de troubles du rythme cardiaque et d'arrêt cardiaque... (vu dans l'intoxication aiguë).

 

    • Le F est neurotoxique (pénètre dans le cerveau et le système nerveux!) : inhibition ou perturbation des récepteurs GABA situés dans le système nerveux central, perturbation de l'activité enzymatique cellulaire, détérioration des fonctions mitochondriales et de la production énergique ;

     

      1. Des études ont montré une relation entre l'exposition au fluor et

        • un QI réduit chez des enfants

        • le développement défaillant du comportement neuronale

        • une atteinte cérébrale chez des foetus, observées dans des zones à forte concentration au fluor dans l'eau du robinet (en Chine)

        • une atteinte cérébrale et/ou de la fonction cognitive chez des animaux exposés au fluor

 

 

    • Dans l'organisme, les ions fluorure négatifs entrent en compétition avec les ions chlore négatifs, responsables de la conduction de l'influx nerveux : peut entraîner des convulsions (crampes), des troubles du rythme cardiaque et un arrêt respiratoire en cas d'overdose.

 

    • Pendant la formation des dents (18m - 3a.), le F peut provoquer une fluorose dentaire irréversible ainsi qu'une  atteinte osseuse caractérisée par une fixation anormale de calcium... (vue dans les pays où on ajoute du F dans l'eau du robinet).

 

    • Une intoxication par le F survient plus facilement en cas d'insuffisance rénale.

 

    • Les intoxications par le F sont responsables d'une augmentation de 10% de la mortalité par cancer.

 

    • Le NaF, en contact avec l'acide gastrique (HCl), peut ronger les muqueuses gastro-intestinales (nausées, vomissements, douleurs abdominales, diarrhée, transpiration...).

 

    • Le NaF agit également comme inhibiteur enzymatique agressif :

 

      • inhibe dans le milieu buccal la prolifération des bactéries dentaires mais également, dans le milieu intestinal, celle des bactéries locales ---> risque accru d'infection par candida...;

 

      • inhibe l'enzyme thymidylate synthase (DNA) aussi bien dans la cellule saine que dans la cellule cancéreuse (mode d'action de certains anticancéreux tels que le fluoro-uracil) ;

 

      • dans la glycolyse  :

        • inhibe l'enzyme énolase/Mg (conversion du glucose ---> pyruvate) avec formation d'un complexe MgFPO4 et avec chélation du Mg ;

        • fixe l'AcCoA avec formation du Fluoroacétyl-CoA : inhibition du cycle de l'acide citrique (important dans le métabolisme des lipides et des glucides!) ;

        • inhibe l'aconitase dans le cycle de l'acide citrique et fixe le citrate.

 

      • inhibe l'enzyme cholinestérase, régulatrice de la dégradation de l'acétylcholine, un neurotransmetteur cérébral (mode d'action des psycholeptiques) ; l’acétylcholine joue un rôle important dans la circulation de données : dit simplement, elle met les interrupteurs à “ON”, alors que la choline les remet à “OFF" : “ON”, notre cerveau pense et nos muscles se contractent, “OFF”, nous pouvons nous reposer et relaxer. L’acétylcholine est un neurotransmetteur nécessaire au cerveau pour se concentrer et penser correctement et aux muscles pour répondre aux demandes physiques. Une carence en acétylcholine expose notre cerveau à une multitude de stimulis (normalement filtrés grâce à l’acétylcholine), avec une incapacité de trier entre ce qui est important et ce qu'il ne l'est pas, et à l'insomnie.

 

Durant la deuxième guerre mondiale, le NaF était ajouté à l’eau afin de rendre les humains stériles et forcer les prisonniers des camps de concentration à demeurer dociles.

 

 

Certains antidépresseurs tels que p. ex. le Prozac° (fluoxétine), le Seroxat°/*Aropax° (paroxétine) et le Cipramil° (citalopram) contiennent tous sont un noyau fluorophényle...

 

Certaines antibiotiques : des fluoroquinolones tels que Ciproxicine° (ciprofloxacine), Tavanic° (lévofloxacine), Avelox° (moxifloxacine), Norfloxacine° et Tarivid° (ofloxacine) contiennent du fluor . Il est recommandé de réserver ces antibiotiques aux cas résistants aux autres traitements!

 

 

    • Le NaF peut rompre la chaîne d'ADN et inhiber les enzymes réparatrices (vu avec des doses toxiques).

 

Symptômes d'une intoxication par le F :              

 

    • troubles gastro-intestinaux, diarrhée, constipation

    • fatigue chronique, non soulagée par le repos ou le sommeil supplémentaire

    • céphalées

    • sécheresse buccale, soif intense

    • troubles de miction fréquente

    • douleurs et raideurs musculaires, douleurs articulaires, calcification osseuse (plus de fractures des hanches)

    • spasmes et faiblesse musculaire

    • taches blanches-bleues sur la peau, qui disparaissent spontanément après une semaine

    • éruption cutanée ou prurit après le bain

    • troubles visuels, signes de paralysie

    • perte de fertilité

    • ...

 

La présence d'au moins 60 à 80% de ces symptômes peut indiquer une éventuelle intoxication par le Fluor!

 

Précautions :             

 

Chez le patient présentant :

 

    • ...

 

Grossesse/Allaitement :

 

    • après avis médical

 

Interactions potentielles avec :

 

    • lait, antiacides, suppléments calciques... : formation de complexes insolubles avec le calcium

 

Eventuels effets indésirables :

 

    • signes de déficience : mauvais développement dentaire, caries, fragilité osseuse...;

    • signes d'excès : calcification des tissus mous, cancer, dermatite, fluorose dentaire, fluorose osseuse, lithiases rénales, vieillissement prématuré (voir plus haut), ...

 

Besoins nutritionnels :             

 

F - Fluor :

 

Age

AJR (mg)

 

0 - 6 mois

-

 

7 - 12 mois

0.4

 

1 - 3 ans

0.6

 

4 - 6 ans H

1.0

 

               F

0.9

 

7 - 10 ans H

1.5

 

                 F

1.4

 

11 - 14 ans H

2.2

 

                   F

2.3

 

15 - 18 ans H

3.2

 

                    F

2.8

 

Adulte          H

3.4

 

                    F

2.9

 

+ 60 ans      H

3.4

 

                    F

2.9

 

Grossesse

2.9

 

Allaitement

2.9

 

Autres :

-

 

 

 

 

 

 

AJR : Apports Journaliers Recommandés (Source : Recommandations nutritionnelles pour la Belgique - Conseil supérieur de la santé).

 

Côté pratique :              

Dose moyenne journalière dans les suppléments alimentaires : non établie!

Dose toxique journalière : varie selon l'état de santé...

 

Le fluor n'est plus donné systématiquement aux bébés et certainement pas de fluor avant l'âge de 6 mois. Uniquement selon avis médical.

 

    • prudence pour l'association "Thé + citron"... : le thé contient des fluorides :  + l'acide citrique ---> citrate de fluor  ---> inhibe l'aconitase dans le cycle de l'acide citrique... (le Thé vert et les thés aux herbes semblent OK) ;

 

    • le fluor présent dans les produits de soins buccaux et dentaires : F + acide acétique  --->  fluoroacétate  ---> Fluoroacétyl-CoA : inhibition du cycle de l'acide citrique... ;

 

    • suppléments de Mg fixé sur des acides aminés : 250mg, 1 à 4 x par jour. Le F forme avec le Mg un chélate, limitant ainsi la toxicité du F (faible taux du Mg = activité toxique accrue du F). Mais prudence :

 

      • le Mg est aussi indispensable pour les pompes Na/K dans la membrane cellulaire ;

      • le Mg est aussi nécessaire dans la production mitochondriale d'ATP.

 

 

 

   ZOELHO (c) 2006 - 2023                           Paul Van Herzele PharmD                        Dernière version : 08-janv.-23                

DisclaimerDisclaimer

Avertissement :

 

Le lecteur gardera en permanence à l'esprit que les propriétés curatives décrites ne remplacent en aucun cas l'avis médical toujours indispensable dans l'établissement d'un diagnostic et dans l'appréciation de la gravité de la pathologie. Par contre, nous stimulons l'utilisateur à prendre lui-même des décisions relatives à sa santé, basées sur sa propre recherche, toujours en dialogue avec un professionnel de santé.

 

En tout état de cause, l'utilisation de ce programme s'effectue sous les seuls contrôles, directions, risques et responsabilités de l'utilisateur.