Zoëlho, vers un mode de vie conscient.

GABA            

 

Dernière mise à jour : 2021.11.19

 

 

Acide gamma-aminobutyrique

 

Le GABA est un neurotransmetteur cérébral, synthétisé à partir de l'acide glutamique (glutamate, Glu).

 

Glutamate  ---> vit B6, Mn, Taurine ---> GABA

 

Le GABA permet l'ouverture des canaux à chlore dans les interneurones du SNC, en particulier la substantia nigra, le globus pallidus et l'hypothalamus.

 

Dans le système nerveux central, il existe une collaboration et interaction étroite entre glutamine, glutamate et GABA. L'action stimulante de l'acide glutamique (glutamate) est compensée par l'activité calmante du GABA. La glutamine, comme source d'énergie dans le cerveau, agit comme régulatrice de l'interaction entre glutamate et GABA. Un équilibre entre ces 3 acides aminés assure un métabolisme cérébral équilibré.

 

Le GABA est la substance calmante la plus importante dans notre cerveau. Le GABA est le principal neuromodulateur ou neurotransmetteur inhibiteur du SNC chez l'adulte. Il diminue l'excitabilité du système nerveux central (SNC) et possède donc des propriétés sédatives, anxiolytiques et myorelaxantes. Le GABA améliore la qualité du sommeil (favorise le sommeil profond) et détend à la fois l'esprit et le corps. D'autre part, il est excitateur lors du développement embryonnaire.

 

Le GABA est impliqué dans la régulation du rythme cardiaque et de la tension artérielle. Le GABA joue sur la relaxation et le contrôle de l'anxiété. Des exercices d'asanas (yoga) augmente la libération cérébrale du GABA.

 

En cas de diminution des taux du GABA : risque accru de crises épileptiques, de convulsions, de crampes, d'une diminution de l'activité stimulante de la vitamine C : relation éventuelle GABA/vitamine C?

 

Le GABA induit la régénération continue mais contrôlée des cellules alpha du pancréas, productrices de glucagon, et leur transformation en cellules bêta produisant de l'insuline, sans aucune modification génétique. Les cellules ainsi générées sont fonctionnelles et peuvent soigner plusieurs fois un diabète induit chimiquement chez la souris .

 

 

Comment l'influencer :            

 

    • des médicaments tels que les benzodiazépines, ainsi que l'inositol font augmenter les taux du GABA ---> activation du GABA : ils renforcent la neurotransmission au niveau des synapses GABA-ergiques

    • la vitamine B6, sous forme active du phosphate de pyridoxal-5, stimule la synthèse du GABA, induisant ainsi la somnolence (éviter la prise nocturne de la vit B6)

    • des acides aminés, tels que la taurine, stimulent la conversion du glutamate  ---> GABA

    • l'acide aminé lysine renforce l'action du GABA

    • l'acide aminé arginine inhibe l'absorption du glutamate

    • l'alcool active la synthèse du GABA

    • des corps cétoniques : régulation de la neurotransmission avec diminution du glutamate et augmentation du GABA. Le glutamate est le neurotransmetteur excitateur le plus important du système nerveux. En excès, il peut provoquer la mort des neurones. Le GABA a l'effet inverse : c'est notre sédatif naturel, il calme, il apaise.

 

 

Indications :            

 

    • angoisse : 200mg GABA, 4 x par jour

    • retard mental, vieillissement cérébral : 1 à 3 g GABA/j + Mn

    • comportement maniaque

    • tendance dépressive

    • épilepsie, hypertension

    • ACV, paralyse partielle, troubles de la parole, troubles de la mémoire, thrombose cérébrale...: 2 à 3g/j durant 1 à 2 mois

    • Alzheimer, migraine : 2 à 3g/j

 

Note :

La molécule de GABA ne pourrait pas ou difficilement passer la barrière hémato-encéphalique. Le GABA apporté par l'alimentation ou par des suppléments alimentaires n'est dans ce cas pas utile. Il est préférable d'assurer un apport suffisant de glutamine, associé à des apports de vitamines B3, B6 et B12.

 

            

   ZOELHO (c) 2006 - 2023                           Paul Van Herzele PharmD                        Dernière version : 08-janv.-23                

DisclaimerDisclaimer

Avertissement :

 

Le lecteur gardera en permanence à l'esprit que les propriétés curatives décrites ne remplacent en aucun cas l'avis médical toujours indispensable dans l'établissement d'un diagnostic et dans l'appréciation de la gravité de la pathologie. Par contre, nous stimulons l'utilisateur à prendre lui-même des décisions relatives à sa santé, basées sur sa propre recherche, toujours en dialogue avec un professionnel de santé.

 

En tout état de cause, l'utilisation de ce programme s'effectue sous les seuls contrôles, directions, risques et responsabilités de l'utilisateur.