Zoëlho, vers un mode de vie conscient.

La L-créatine

 

Dernière mise à jour : 2021.11.19

 

La L-créatine est un acide aminé naturel azoté non essentiel, présent dans un grand nombre d'aliments mais également synthétisée dans le foie, le pancréas et les reins, à partir d'Arginine, de Glycine et de Méthionine (donneur de groupements méthyle dans SAM).

 

La L-création joue un rôle dans la production énergétique de l'organisme : la créatine est utilisée par le corps pour maintenir des niveaux élevés d’ATP dans la cellule, la forme sous laquelle la cellule stocke l’énergie provenant de l’alimentation. Le corps humain contient en moyenne 100 grammes de créatine qui sont stockés principalement dans les muscles squelettiques sous forme de créatine phosphate.

Sommaire :

Sources naturelles

 

Rôle dans l'organisme

 

Précautions

 

Côté pratique

Contenu :

Sources naturelles :            Top

 

Ces sources peuvent contribuer à la synthèse endogène de la créatine :

 

 

Rôle dans l'organisme            Top

 

La créatine est utilisée par le corps pour maintenir des niveaux élevés d’ATP dans la cellule, la forme sous laquelle la cellule stocke l’énergie provenant de l’alimentation. Le corps humain contient en moyenne 100 grammes de créatine qui sont stockés principalement dans les muscles squelettiques sous forme de créatine phosphate.

 

La créatine est essentielle dans la régénération d'ATP à partir d'ADP :

 

Cette voie est essentielle en cas de déficit d'ATP (Pi) :

 

 

      • l'ATP possède 3 liaisons de groupement phosphate énergétiques et la dégradation de la troisième liaison représente une source directe d'énergie, formant de l'ADP, un nucléotide diphosphate,

 

      • étant donné que les quantités d'ATP stockées dans les cellules sont cependant très minimes, et que l'ATP utilisé ne peut pas être remplacé immédiatement,

 

      • il est essentiel que l'ATP puisse être produit par glycolyse aussi bien en milieu aérobie qu'en milieu anaérobie,

 

      • mais le processus aérobie (via le cycle de Krebs) se déroule lentement et exige la présence de beaucoup d'oxygène.

 

 

 

      • ce système représente donc un système de sauvegarde pour la régénération d'ATP, sans aggravation du déficit d'oxygène et sans production d'acide lactique, puisque aucune molécule d'oxygène ni d'autres combustibles n'est utilisée.

 

      • la créatine phosphate (ou phosphocréation, créatine-P ou PCr) elle même est receveuse d'ions hydrogène (protons) provenant de l'acide lactique, ce qui représente un 2ième avantage : la créatine peut également être utilisée pour freiner la formation d'acides (avec moins de douleurs musculaires...).

 

 

      • en outre, des suppléments de créatine pourraient améliorer le stockage de glycogène dans les cellules musculaires et même augmenter la masse musculaire (sans être un produit dopant). Par ailleurs, ils sont utiles dans certaines myopathies et troubles neuromusculaires et chez les patients cardiaques.

 

Des études montrent qu'elle n'est pas efficace chez tout le monde mais qu'elle permet d'augmenter la force et les performances dans les efforts explosifs (sprint, musculation, etc.) et de gagner en masse musculaire modérément chez 70% des utilisateurs. On parle de sujets "répondants" ou "non répondants". Contrairement aux produits dopants le gain procuré par la créatine est léger et se développe au fil du temps, conjointement à l'entraînement.

 

La créatine intervient donc comme tampon d'énergie lorsque la consommation d'ATP est plus intense que sa synthèse. La créatine améliore les capacités physiques en cas de séries successives d'exercices très intenses de courte durée.

 

 

Environ la moitié des besoins en créatine est synthétisée par l'organisme, l'autre moitié doit être apportée par l'alimentation.

 

Réaction d'équilibre :

 

ADP + phosphocréatine (créatine-P)  < ---   via la créatinephosphokinase (CPK)   ---> ATP + créatine

 

La créatine est un produit intermédiaire du métabolisme : dans les muscles, la créatine est liée au groupement phosphore en formant de la créatine phosphate, une combinaison riche en énergie, capable de générer de l'ATP via l'enzyme créatine(phospho)kinase (CPK ou CK). Cette enzyme est capable de transférer le groupement phosphore vers l'ADP, formant ainsi l'ATP énergétique, utile dans e.a. la contraction musculaire.

 

L'enzyme CPK est présente dans les muscles striés, la musculature cardiaque, l'intestin et le cerveau. En cas de détérioration d'une cellule musculaire striée, la CPK est libérée dans le sang ; la CPK est donc un des meilleurs indicateurs d'un infarctus du myocarde. Mais prudence, cet indicateur n'est pas très spécifique : d'autres situations, telles que un travail physique, une chute, même une injection i.m. peuvent être suffisantes pour augmenter les taux de CPK dans le sérum.

 

Voir aussi : " Résumé des processus producteurs d'énergie".

 

 

La créatinine est le produit métabolique de la créatine. Elle est éliminée par voie rénale.

 

 

 

Précautions :             Top

 

Chez le patient présentant :

 

 

Grossesse/Allaitement :

 

Interactions potentielles avec :

 

 

Eventuels effets indésirables :

 

 

Côté pratique :            Top

 

Doses usuelles : débuter avec 5g de créatine monohydrate, 4 x par jour durant les premiers 5 jours, et ensuite 2 à 5g par jour comme dose d'entretien.

 

Un supplément de créatine peut être utile :

 

 

Des suppléments de créatine entraînent souvent une prise de poids corporel, causée par une augmentation de la masse musculaire, mais surtout par une rétention liquidique!

 

Un certain nombre d'études scientifiques suggère que la prise de compléments de créatine peut présenter des avantages thérapeutiques dans le traitement de maladies musculaires et d'affections neurologiques et neuromusculaires telles que l'arthrite, la SLA (Sclérose latérale amyotrophique), la maladie d'Huntington, etc...

 

 

Top

 ZOELHO (c) 2006 - 2022, Paul Van Herzele PharmD             Dernière version : 9-Janv-2022                

Disclaimer