Zoëlho, vers un mode de vie conscient.

Vitamine A

 

Top

 

Rétinol

 

Joue un rôle important dans la croissance et dans la vue.

 

 

La vitamine A est une vitamine liposoluble. Elle est stockée dans le foie. En cas de besoin, la vitamine A est libérée dans le plasma et liée à la RBP (retinolbinding protein) pour le transport. Elle est ensuite oxydée pour être active. La vitamine A est sensible à la lumière et au contact avec l'air. La vitamine A est sensible à la lumière UV et aux oxydants.

 

Il existe 3 formes actives de la vitamine A : l'acide rétinoïque (augmente la synthèse protéique), le rétinal (intervient dans la cascade de la rhodopsine) et le béta-carotène (antioxydant, diminue le risque d'affections pulmonaires et cardiaques).

 

2 x béta-carotène ---> Fe2+ + O2 + T4 + Iode  ---> 1 rétinal (+ Fe3+  ensuite via une oxydoréduction avec la vit C pour réduire Fe3+ --->  Fe2+).

 

L'activité de la vitamine A est exprimée en Equivalents Rétinol (ER),

 

dont 1 ER = 3.33 UI vitamine A = 1 mcg rétinol = 6 mcg bêta-carotène.  

 

1 UI = 0.3mcg

10.000UI = 3mg

 

1mcg = 3.3UI

1mg = 3.333UI

Sommaire :

Les sources naturelles

 

Son rôle dans l'organisme

 

Les déficits

 

La toxicité

 

Quelques précautions

 

Les besoins nutritionnels

 

Côté pratique

Contenu :

Sources naturelles :              Top

 

La "Vitamine A" représente 2 différentes catégories de substances qui sont très liées :

 

* Les rétinols : rétinol (forme active de la vit A), rétinal, acide rétinoïque... : d'origine animale

 

 

* Les caroténoïdes (provitamine A) d'origine végétale : caroténoïdes (bêta-carotène, alpha-carotène...(dans l'organisme, le bêta-carotène doit d'abord être convertir en rétinol)), xanthophylles... E.a. dans : patates douces cuites, carottes, potirons cuits, épinards...

 

 

Son absorption et son utilisation dans l'organisme sont favorisées par la présence de graisses, de protéines et de vitamine E dans l'alimentation. Elles sont freinées par des lipides peroxydées et par tous les autres oxydants.

 

La conversion de bêta-carotène en rétinol peut être inhibée par : troubles digestifs, alcool, certains médicaments, affections qui interfèrent avec la digestion des graisses (maladie de Crohn, insuffisance biliaire et hépatique, déficience en enzymes pancréatiques (diabète), mucoviscidose...).

 

Attention à l'hypervitaminose A (voir plus loin).

 

Rôle dans l'organisme :             Top

 

Son activité est comparable à celle des hormones : la vitamine A se fixe également sur des récepteurs et manifeste son activité à partir de son site de fixation.

 

La vitamine A :

 

 

      • p.ex. dans le mécanisme de la glucosamine sulfate (le bêta-carotène agit également sur le tissu conjonctif...).

 

      • en cas de déficience en rétinylphosphates, les cellules épithéliales mucosales se dessèchent (kératinisation accompagnée d'une formation excessive de squames au niveau des paumes des mains et des pieds, des coudes et des genoux...; une peau rêche, type chair de poule au niveau des cuisses et sur la face arrière de la partie supérieure des bras).

 

 

      • au niveau du système immunitaire : en cas d'une formation capillaire insuffisante (et donc d'une fonction capillaire insuffisante), une accumulation de déchets survient pouvant servir de source alimentaire à bactéries étrangères à l'organisme; une déficience en vitamine A augmente ainsi le risque d'infections (par diminution de la résistance aux infections) au niveau des muqueuses des systèmes respiratoire, gastro-intestinal et urogénital en formant des crevasses... Une déficience de vitamine A se manifeste d'abord aux endroits caractérisés par un turn-over rapide (derme, muqueuses...) avec des symptômes tels que acné, verrues, yeux irrités et secs, sécheresse vaginale,... La vit A contribue donc au maintien d'une peau et des muqueuses normales.

 

      • au niveau de la vision : intervient dans la formation de la rodopsine, pigment visuel : un déficit peut causer une mauvaise vue de nuit... Surtout la lumière artificielle (télévision, au bureau...) détruit beaucoup de vitamine A et peut être la cause d'une hypersensibilité à la lumière en ensuite d'une héméralopie. La vit A contribue ainsi au maintien d'une vision normale.

 

 

      • elle favorise ainsi la synthèse de la protéine de transport du Fe, la "transferrine" et prévient l'anémie.

 

      • la vitamine A, associée aux vitamines B9, B12, C et aux minéraux Cu et Mn, est indispensable dans la synthèse optimale de l'hémoglobine.

 

 

      • la croissance et la différenciation cellulaire, la cicatrisation, le développement embryonnaire, du développement osseux, et dentaire... :  un déficit en vitamine A entraîne un déséquilibre entre les fonctions des ostéoclastes (résorption) et des ostéoblastes (formation) et freine donc la vitesse de croissance osseuse. La vit joue donc un rôle dans le processus de spécialisation cellulaire.

 

      • la fertilité et, associée à l'acide folique, la prévention de fausses couches au début de la grossesse.

 

  1.  

 

 

 

 

Normalement, les récepteurs de la vit D (VDR) et de la vit A (RXR : rétinoïde X récepteur) collaborent dans le cytosol. Ils peuvent former des hétérodimères (VDR-RXR) ou des homodimères (RXR-RXR).

 

        • les hétéromères (VDR-RXR) agissent comme récepteur d'ADN et activent l'expression génétique de protéines spécifiques qui inhibent la prolifération cellulaire (cancer...) et stimulent la différenciation cellulaire (une cellule cancéreuse a perdu son caractère différencié, par le dérèglement du programme génétique spécifique qu'elle avait acquis).

 

        • les homodimères (RXR-RXR) agissent également comme récepteur d'ADN mais activent l'expression génétique d'autres protéines spécifiques qui stimulent la synthèse de protéines spécifiques qui activent ou régulent la division cellulaire et qui différencient certaines autres cellules (croissance, cicatrisation, formation osseuse...) .

 

Un excès de vitamine A (ou une déficience en vitamine D) empêche la formation d'hétérodimères : essentiellement des homodimères (RXR-RXR) seront formés, laissant les VDR inoccupés et inactifs.

 

Déficits :             Top

 

Causes :

 

 

 

 

 

      • l'âge

      • des réducteurs de l'acide gastrique (antiacides)

      • des résines échangeuses d'anions : colestyramine, colestipol

      • la néomycine : diminue l'absorption au niveau de l'intestin

      • le tabagisme, l'alcool

      • un "excès" de vitamine E (l'antidote de la vitamine A) : peut épuiser le stock de la vitamine A dans le foie

      • un déficit en fer, zinc, vitamine E ou protéine : empêche le transport, le stockage et l'utilisation de vitamine A

      • des anticoagulants : avec un risque accru d'hémorragies

      • ...

 

Symptômes :

 

 

Conséquences :

 

Un déficit en vitamine A peut être causé par :

 

      • une fixation accrue de substances cancérigènes dans l'ADN épithélial (inhibée par des rétinoïdes et/ou des caroténoïdes).

 

      • une augmentation de la synthèse d'ADN avec une stimulation de l'activité mitotique (métastases) (inhibée par des rétinoïdes et/ou caroténoïdes).

 

      • une perturbation de la différenciation des cellules basales dans l'épithélium pulmonaire et des canaux galactophores... (inhibée par des rétinoïdes et/ou des caroténoïdes).

 

Conséquences :

        • arrêt de différenciation épithéliale : avec présence de cellules immatures, arrêt de la production du mucus ---> les cellules sous-jacentes ne sont plus protégées contre d'éventuels déclencheurs de cancer.

 

        • prolifération cellulaire de cellules immatures (= cellules indifférenciées) : avec possibilité de réparation à l'aide de rétinoïdes ou de caroténoïdes.

 

---> mode d'apparition d'un cancer pulmonaire ou mammaire ou de cancer épithéliale

 

Toxicité :             Top

 

Le problème c’est que les populations des "pays riches" ont déjà des apports suffisants en vitamine A. La vitamine A est abondamment présente dans les fruits, les légumes, les œufs et le beurre. Si on se supplémente avec de l’huile de foie de morue p. ex., on risque une intoxication à la vitamine A. C’est déjà le cas pour 5 % de la population américaine.

Je précise "pays riches", car c’est l’inverse dans les pays pauvres. La malnutrition produit un déficit chronique de vitamine A dans les populations pauvres. Une étude a montré qu’une complémentation en vitamine A (avec de l’huile de foie de morue par exemple), permet de réduire le risque d’infections dans les pays pauvres, comme la tuberculose .

 

Causes :

 

Une absorption accrue due à :

 

 

Symptômes :

 

 

Un excès de vit A

      • décompose les lysosomes, dont les enzymes hydrolytiques augmentent la résorption osseuse.

      • augmente l'activité ostéoclastique : avec la manifestation de douleurs osseuses, de calculs rénaux, d'insuffisance rénale.

 

 

 

 

 

Note : une hypervitaminose A durant les premiers mois de la grossesse peut avoir un effet tératogène. Cependant, des apports journaliers jusqu'à 10.000 UI durant les 3 premiers mois peuvent présenter des effets protecteurs chez le foetus.

 

Précautions :             Top

 

Chez le patient présentant :

 

 

Grossesse/Allaitement :

 

 

Interactions potentielles avec :

 

Médicaments :

 

Nutriments :

 

Eventuels effets indésirables :

 

 

 

 

Besoins nutritionnels :             Top

 

Vit A - rétinol :

 

Age

AJR (mcg)

DJO (UI)

0 - 6 mois

 

 

7 - 11 mois

250

 

1 - 3 ans

250

 

4 - 6 ans

300

 

7 - 10 ans

400

 

11 - 14 ans

600

 

15 - 18 ans  H

750

 

                     F

650

 

Adulte          H

750

2000-25000

                     F

650

 

+ 60 ans      H

750

 

                     F

650

 

Grossesse

700

 

Allaitement

1350

 

Autres :

-

 

 

 

 

 

 

AJR : Apports Journaliers Recommandés (Source : Recommandations nutritionnelles pour la Belgique - Conseil supérieur de la santé)

 

DJO : Dose Journalière en médecine Orthomoléculaire

 

Côté pratique :             Top

 

Dose moyenne journalière dans des suppléments alimentaires : uniquement sous contrôle médical.

Dose toxique journalière : ?.

 

 

 

 

En des enfants carencés en vit A, sa supplémentation peut réduire la fréquence et la gravité des maladies infantiles (diarrhée, rougeole...).

 

 

Top

 

 ZOELHO (c) 2006 - 2021, Paul Van Herzele PharmD             Dernière mise à jour : 4-Avr-2021                

Disclaimer