Zoëlho, vers un mode de vie conscient.

Vitamine E (tocophérols)

 

 

Dernière mise à jour : 2022.2.18

 

 

La vitamine E est imputable à deux séries de composés (4 tocophérols et 4 tocotriénols).

 

Alpha tocophérol  Gamma tocophérol

 

Vitamine très importante, comme antioxydant, dans la protection des acides gras et de la vitamine A, contre la formation des nitrosamines, ainsi que dans la formation des globules rouges.

 

Vitamine très lipophile, est instable à la chaleur en présence d'air et d'oxygène (50% de perte par ébullition) ; sensible à la lumière UV, à la chaleur, aux oxydants et acides ; assez stable en présence de réducteurs et d'acides! Les esters, l'acétate et le succinate, sont nettement plus stables. Le succinate est solide à température ambiante et peut donc facilement être incorporé dans des comprimés multivitaminiques.

 

D'abord, les esters de vitamine E sont hydrolysés dans l'organisme libérant la vitamine E pure. Les sels biliaires interviennent ensuite dans leur émulsion en gouttelettes, afin d'être absorbées au niveau de l'intestin grêle. La présence d'acides gras favorise l'absorption de la vitamine E. Une concentration sanguine élevée de cholestérol ou de triglycérides peut empêcher que la vit E atteint les tissus qui en ont besoin .

 

La vitamine E est imputable à deux séries de composés (4 tocophérols et 4 tocotriénols), dont les tocophérols sont les plus importants. Dans chaque série, on trouve 4 composants ( α, β, γ, δ) se différenciant par la position et le nombre des groupements méthyle sur le cycle chromanol (CEC, 1993). La forme la plus active est l'isomère naturel, le "RRR-α-tocophérol" qui constitue l'unité de référence :

 

l'α-tocophérol équivalent (αTE) = 1 mg d-α-tocophérol (vit E naturelle)

 

Toutefois, on attribue actuellement d'importance aux autres tocophérols/tocotriénols. En particulier le γ-tocotriénol pourrait jouer un rôle crucial dans la prévention et le traitement du cancer (tandis que l'α tocophérol (d'origine synthétique en général) ne présente pas ces effets positifs). Qui plus est, les γ-tocotriénols pourraient présenter également des effets anti-inflammatoires, entraînant une action bénéfique sur les affections cardiovasculaires, le SPM, le cancer, les maux de tête, l'arthrite rhumatoïde... La vitamine E synthétique hautement dosée par contre pourrait provoquer le cancer de la prostate...

 

L'alpha-tocophérol a été d'abord découvert parce que, de tous les tocophérols, il est le mieux absorbé et le plus actif dans notre organisme. Autrefois on le considérait comme le composant le plus important et déterminant de la famille de la vitamine E, comme référence. Les autres composants étaient considérés comme peu importants. Toutefois, des études récentes ont montré d'autres nuances.

 

Attention : des suppléments avec l'alpha-tocophérol seul diminuent la concentration de gamma-tocophérol. Il est donc conseillé de recommander un complexe de vitamine E (tocophérols + tocotriénols) contenant une quantité suffisante de gamma-tocophérol (> 200mg). La biodisponibilité de la vitamine E naturelle est deux fois plus importante que celle de la vitamine synthétique.

 

Sommaire :

Les sources naturelles

 

Son rôle dans l'organisme

 

Les déficits

 

La toxicité

 

Quelques précautions

 

Les besoins nutritionnels

 

Côté pratique

Contenu :

Sources naturelles :             

 

Dans les huiles végétales (olive, mais, soja, noix de coco, cacahuètes), germes de blé, oeufs, lait, beurre, légumes verts (salade, épinards, choux, poireaux)...

 

    • la vitamine E naturelle est composée de d-alpha-tocophérol et d'autres stéréo-isomères (des tocophéroles et des triénols) : ce complexe est important pour l'activité de la vitamine E! (lors de la production synthétique de la vitamine E, on obtient le mélange racémique de "d" et "l" alpha-tocophérol, dont la forme "l" ne présente aucune activité).

 

    • la vitamine E naturelle est détruite lors de la cuisson des aliments... ; les aliments raffinés sont pauvres en vitamine E.

 

Rôle dans l'organisme :             

 

La vitamine E : n'est pas un composant fonctionnel  de réactions enzymatiques, mais remplie d'innombrables fonctions physiologiques et biochimiques, dont les plus importantes sont :

 

    • est le premier antioxydant liposolubleAllégation de santé confirmée par l'EFSA (European Food Safety Authority) - Liste des allégations autorisées. Elle protège des lipoprotéines sériques et régule l'équilibre des prostaglandines.

 

    • pourrait également renforcer la phagocytose et l'immunité humorale (chez la personne âgée, en améliorant les index de fonctionnement des cellules T), ainsi que réduire les effets du stress sur la réponse immunitaire.

 

    • agit principalement comme antioxydant cellulaire, protège les membranes cellulaires contre les phénomènes de lipidperoxydation. Voir aussi : Stress oxydant.

 

    • joue un rôle dans la stabilisation des lipides membranaires par inhibition de la formation de lipidperoxydes toxiques.

 

    • travaille avec le sélénium sur le plan biochimique.

 

    • protège la vitamine A de l'oxydation et améliore son absorption.

 

    • possède également des propriétés antihémolytiques et antiagrégantes.

 

    • augmente, à forte dose, le cholestérol HDL et diminue le cholestérol LDL de façon modérée.

 

    • peut, en association avec la vitamine C, retarder le développement de la cataracte.

 

    • pourrait diminuer l'incidence du cancer prostatique de > 30%. Tandis que la vitamine E synthétique hautement dosée pourrait provoquer le cancer de la prostate...

 

    • intervient comme cofacteur dans le métabolisme ARN/ADN.

 

 

Déficits :             

 

Très rare chez l'homme, on les rencontre plutôt chez les prématurés et les enfants.

 

Attention : la vitamine E est détruite par le fer minéral (Fe2+).

 

 

Causes :

 

    • apport insuffisant : régime mal équilibré, sous-alimentation...: RARE

    • synthèse défaillante : prématurité

    • malabsorption : insuffisance biliaire et pancréatique, cholestase chronique...

    • des pertes de la vitamine E causées par des techniques de conservation et de traitement alimentaire.

 

Symptômes :

 

    • anémie hémolytique (souvent accompagnée d'oedèmes), syndrome neurodégénératif (polyneuropathie, atteinte du SNC, rétinopathie...)

 

Toxicité :             

 

Comme vitamine liposoluble, elle peut être stockée dans l'organisme, pouvant provoquer :

 

    • céphalées (rare), fatigue, nausées, faiblesse musculaire, diarrhée, douleurs abdominales

    • créatinurie

    • effet antivitamine K avec inhibition de l'agrégation plaquettaire, provoquant des hémorragies

    • hypothyroïdie

    • des très fortes doses pourraient favoriser la production de peroxydes (action contraire à l'activité antioxydante initiale à doses normales).

 

Précautions :              

 

Chez le patient présentant :

 

    • sous traitement anticoagulant : risque accru de saignements

    • une anémie par déficience en fer

    • une hyperthyroïdie (une glande thyroïde trop active)

 

Grossesse/Allaitement :

 

    • aucune anomalie n'a été rapportée avec des doses normales durant la grossesse et la période de lactation

 

Interactions potentielles avec :

 

Médicaments :

    • les anticonvulsifs (phénobarbital, phénytoïne, carbamazépine...) : peuvent accélérer le métabolisme de la vitamine E et diminuer donc les taux sériques de la vit E

    • les anticoagulants : des doses élevées de la vit E peuvent augmenter l'effet anticoagulant

    • la digitale : les besoins en digitale peuvent être réduits

    • l'insuline : les besoins en insuline peuvent être diminués par la vit E

    • la paraffine liquide : peut diminuer l'absorption intestinale de la vit E. A éviter. La paraffine diminue l'absorption des autres vitamines liposolubles telles que A et D

    • le sucralfate, l'isoniazide (médicament antituberculeux) : peuvent diminuer l'absorption intestinale de la vit E

    • les contraceptifs oraux : peuvent réduire les taux sériques de la vitamine E

    • radiothérapie : des suppléments de vitamine E peuvent diminuer l'efficacité des rayons Prof. Gilles Freyer, CHU de Lyon (France)

    • cisplatine, gentamycine : la vitamine E protège contre leur toxicité auditive (NMCDatabase)

    • paclitaxel : la vitamine E protège contre la neuropathie périphérique induite par le paclitaxel (NMCDatabase)

 

Nutriments :

    • le cuivre : des doses élevées de cuivre peuvent augmenter les besoins en vit E

    • le fer : des doses élevées de fer peuvent augmenter les besoins en vit E

    • les AGPI : en cas d'apports plus élevés d'AGPI, les besoins de vit E sont également augmentés

    • la vitamine A : la vit E protège la vit A contre certains signes de toxicité

    • la vitamine C : la vit C protège la vit E et vice versa

    • la vitamine K : de larges doses de vit E (1200mg par jour) augmentent les besoins en vit K chez les patients sous anticoagulants

    • le zinc : un déficit en Zn peut réduire les taux sériques de la vit E

    • le chlore présent dans l'eau de ville détruit la vitamine E

 

Eventuels effets indésirables :

 

    • la vitamine E est relativement non toxique.

    • des doses élevées (> 1000mg par jour durant une longue période) ont provoqué les effets indésirables suivants : risque accru de saignement chez les patients déficients en vit K, altération de la fonction endocrinienne (thyroïde, surrénale...) ; rarement : diarrhée, des étourdissements,  fatigue, faiblesse, gynécomastie, cephalées, nausées...

 

Besoins nutritionnels :             

 

Besoins journaliers :

 

    • Adulte: 12 - 25mg de dl-alpha-tocophérol acétate ; Chez les personnes âgées et en cas de grossesse, allaitement: 40 - 50mg/jour (AJR = 16-20mg).

 

    • Nourrisson : 3 - 5mg/jour.

 

En cas d'apport élevé d'acides gras insaturés (acide linoléique) par l'alimentation, les besoins en vitamine E augmentent.

 

Note :

      • l'ancienne Unité Internationale (UI) = 1 mg dl-α-tocophérol acétate = 0.67 αTE

(ou 1 αTE = 1.49 UI).

      • la vitamine E synthétique contient le mélange racémique de "d" et "l" alpha-tocophérol, contenant seulement 50% du d-isomère actif. Qui plus est, la vitamine E synthétique pourrait provoquer le cancer de la prostate...

 

 

Vit E - α-tocophérol (α-TE) :

 

Age

AJR* (mg)

DJO (IE)

0 - 6 mois

4

 

7 - 11 mois

5

 

1 - 3 ans

6

 

4 - 6 ans

9

 

7 - 10 ans

9

 

11 - 14 ans H

13

 

                   F

11

 

15 - 18 ans  H

13

 

                     F

11

 

Adulte          H

13

 100 - 800

                     F

11

 

+ 70 ans

13

 

 

11

 

Grossesse

11

 

Allaitement

11

 

Autres :

-

 

 

 

 

 

 

AJR : Apports Journaliers Recommandés (Source : Recommandations nutritionnelles pour la Belgique - Conseil supérieur de la santé).

 

* : exprimés en mg αTE (1 mg αTE = 1.49 UI).

 

DJO : Dose Journalière en médecine Orthomoléculaire.

 

Côté pratique :             

Dose moyenne journalière dans des suppléments alimentaires : 10 - 1200 UI.

Dose toxique journalière : > 4.000 UI.

 

    • L'huile de palme rouge est riche en vitamine E, en acides gras mono-insaturés et contient également un complexe de carotènes utile dans la prévention du vieillissement, contre les agressions des radicaux libres et dans la prévention des maladies liées à la civilisation ;

      • l'huile de palme rouge peut être utilisée en cuisine et peut être chauffée,

      • l'huile de palme rouge contient 10x plus de carotènes que les carottes et 30x plus que les tomates,

      • l'huile de palme rouge est l'huile le plus riche en tocotriénols, une forme de vitamine E stockée e.a. dans la peau pour la protéger contre le vieillissement cutané et l'influence négative des rayons solaires.

 

Des suppléments de vit E, de préférence le matin étant donné son action stimulante sur l'organisme :

 

Préférer la forme complexe de la vitamine E avec tous les tocophérols et tocotriénols ; l'usage permanent de la forme la plus courante, le d-alpha-tocophérol, peut à terme entraîner l'épuisement des autres composants (administrer l'alpha-tocophérol seul réduit les taux sanguin du gamma-tocophérol). En outre, il est recommandé de combiner la vitamine E complexe et le Q10 : ensemble, ils peuvent produire plus d'énergie, mais également empêcher la peroxydation lipidique et la formation de radicaux libres.

 

La vitamine E complexe :

 

      • augmente la résistance cardiaque

      • améliore la condition physique

      • agit comme antioxydant contre des radicaux libres : dans la dermocosmétique, contre le vieillissement de la peau

      • favorise la respiration cellulaire

      • influence favorablement le système de reproduction : prévient l'avortement, moins de prématurés anormaux, augmente la lactation, diminue les bouffées de chaleur durant la ménopause

      • évite l'apparition de crampes et d'élongations musculaires

      • aide à soigner des cicatrices, des brûlures, des tâches de vieillesse et soigne localement sous forme de crème, une inflammation de la gencive

      • comme agent vasodilatateur et anticoagulant dans le traitement des varices et d'artériosclérose

      • stimule la fonction thyroïdienne

 

Et également :

 

    • en association à la vitamine A, C et sélénium, contre le processus du vieillissement cellulaire

    • possible action antitumorale (probablement suite à l'inhibition de la formation des nitrosamines carcinogènes...). En cas de cancer pulmonaire, l'effet protecteur se présente surtout chez les non fumeurs

    • diminution éventuelle de la toxicité des thérapies anticancéreuses

    • effet protecteur (?) en cas d'affections cardiovasculaires

 

Doses usuelles : par voie orale comme alpha-tocophérol acétate (à éviter : préférer la vit E complexe, contenant au moins 200mg du gamma-tocophérol)

 

    • adulte: 300mg/jour par voie orale.

    • bébé : 100mg/jour par voie orale.

 

L'administration concomitant de la vit C soutient et renforce l'activité de la vit E.

 

Attention :

 

    • après administration d'une seule dose (2.6 UI/kg) du dérivé hydrosoluble de la vitamine E (tocophérol polyéthylèneglycol succinate), une augmentation significative de la biodisponibilité de la ciclosporine a été constatée (cet effet est probablement provoqué par une inhibition de la P-glycoprotéine au niveau de l'intestin...).

 

    • la prise orale de vit E peut aggraver le problème de coagulation lors d'une déficience en vit K.

 

    • éviter l'administration concomitante de la vit E avec des huiles minérales, certains médicaments anticholestérol tels que cholestyramine, colestipol, clofibrate..., mais aussi de l'isoniazide, des anticonvulsifs, l'alcool.

 

    • le chlore présent dans l'eau de ville détruit la vitamine E.

 

 

    • certains suppléments contiennent déjà un émulsifiant naturel, afin de combler l'absence éventuelle de sels biliaires pour l'absorption de vit E.

 

    • des oestrogènes (dans la pilule!) peuvent inhiber l'absorption intestinale de vitamine E.

 

    • prudence avec des suppléments de vitamine E en cas d'hyperthyroïdie, de diabète, d'affections cardiaques rhumatismales, d'hypertension : débuter avec une faible dose, et ensuite augmenter progressivement.

 

Prudence :  en cas de traitement anticancéreux, l'administration de certains compléments est à éviter. Voir l'information concernant les compléments à base de vitamine E sur "Fondation contre le cancer".

 

Facteurs de conversion :

 

1 UI d-alpha-tocophérol =

 

0.74 mg d'acétate de d - alpha-tocophérol

0.83 mg de succinate acide de d - alpha-tocophérol

0.67 mg de d - alpha-tocophérol

1.00 mg d,l - alpha-tocophérol acétate

1.12 mg de succinate acide de d,l - alpha-tocophérol

1.91 mg de d,l - alpha-tocophérol

 

1 mg d-alpha-tocophérol =

 

1.35 UI d'acétate de d - alpha-tocophérol

1.20 UI de d - alpha-tocophérol

1.00 UI d'acétate de d,l - alpha-tocophérol

0.89 UI de succinate acide de d,l - alpha-tocophérol

1.10 UI de d,l - alpha-tocophérol

 

 

 

   ZOELHO (c) 2006 - 2023, Paul Van Herzele PharmD                        Dernière version : 14-sept.-23                

DisclaimerDisclaimer

Avertissement :

 

Le lecteur gardera en permanence à l'esprit que les propriétés curatives décrites ne remplacent en aucun cas l'avis médical toujours indispensable dans l'établissement d'un diagnostic et dans l'appréciation de la gravité de la pathologie. Par contre, nous stimulons l'utilisateur à prendre lui-même des décisions relatives à sa santé, basées sur sa propre recherche, toujours en dialogue avec un professionnel de santé.

 

En tout état de cause, l'utilisation de ce programme s'effectue sous les seuls contrôles, directions, risques et responsabilités de l'utilisateur.