Zoëlho, vers un mode de vie conscient.

Le sélénium

 

Dernière mise à jour : 2021.11.19

 

 

Symbole : Se

 

 

Minéral important dans la protection de nos cellules contre l'oxydation par les radicaux libres.

 

Le sélénium est un oligo-élément essentiel pour l'organisme.

 

Les plantes transforment les sels minéraux de sélénium qu'elles puisent dans le sol, en composants de sélénium organiques beaucoup mieux absorbés par l'organisme (dans le sang et dans les tissus).

 

L'organisme ne peut stocker que le sélénium organique pour être utilisé en cas de besoin. Tous les excédents de sélénium minéral sont systématiquement éliminés par les urines.

 

L'action du sélénium est complétée par le zinc, protecteur du système immunitaire.

Sommaire :

Les sources naturelles

 

Son rôle dans l'organisme

 

Les déficits

 

La toxicité

 

Quelques précautions

 

Les besoins nutritionnels

 

Côté pratique

Contenu :

Sources naturelles :              

 

Le sélénium est présent en très faible quantité dans les aliments :

    • céréales, graines, noix (Brésil), bananes...

    • abats, volaille, poisson (sardines, moules, crevettes, thon...), jaune d'oeuf

    • légumes

 

L'alimentation à elle seule peut ne plus garantir des apports suffisants à l'organisme (sol européen trop pauvre en sélénium en raison des pluies acides et des cultures intensives).

 

Une alimentation monotone et peu diversifiée renforce cette déficience (adolescents, personnes âgées...).

 

---> son absorption est améliorée par la présence de la vitamine C (comme l'absorption du fer).

 

Compenser une carence en sélénium par des suppléments alimentaires n'est pas à conseiller. Le sélénium dans une pilule agit différemment que le sélénium dans son milieu naturel.

 

Rôle dans l'organisme :              

 

Dans un sol riche en sélénium, les plantes assimilent le sélénium pour former la sélénométhionine, qui a la même structure que la méthionine sauf que le sélénium y remplace l'atome de soufre. Chez l'homme, la sélénométhionine prend la place de la méthionine dans la synthèse protéique et ceci en proportion avec leurs apports alimentaires respectifs. Soit elle est décomposée par le foie en sélénocystéine, puis éliminée sous forme de sérine et de sélénide.

 

Le Sélénium :

 

    • joue, avec le zinc, un rôle dans divers processus biochimiques comme cofacteur enzymatique, tel que la glutathion peroxydase, enzyme clé du système de défenses immunitaires (utile dans la réduction des peroxydes), de la détoxication et de l'inflammation ;

 

---> une peroxydation incontrôlée des lipides est responsable d'une formation de radicaux libres, provoquant des lésions de la cellule et pouvant être impliqués dans le développement de maladies cardiovasculaires, du vieillissement prématuré (p. ex. affection du cristallin de l'oeil avec développement d'une cataracte...) et de certains types de cancer (de la prostate et de la peau ?).

 

    • est indispensable dans les mécanismes protecteurs contre la détérioration oxydative de la membrane cellulaire : c'est un antioxydant puissantAllégation de santé confirmée par l'EFSA (European Food Safety Authority) - Liste des allégations autorisées ;

 

    • intervient dans la synthèse d'Ubiquinon (Q10), dans la conversion de l'hormone thyroïdienne T4 ---> T3Allégation de santé confirmée par l'EFSA (European Food Safety Authority) - Liste des allégations autorisées, dans la synthèse de cellules immunocompétentes (cellules T auxiliaires) et dans le métabolisme de l'acide arachidonique (AA), donc dans la synthèse des prostaglandines pro-inflammatoires et des leucotriènes (immunité)Allégation de santé confirmée par l'EFSA (European Food Safety Authority) - Liste des allégations autorisées ;

 

    • présente une forte affinité pour les métaux lourds tels que le mercure, composant de l'amalgame dentaire ; étant donné que le sélénium et le mercure forment des complexes, le sélénium disponible pour la synthèse d'enzymes intervenant dans les réactions de détoxication de l'organisme devient rare ;

 

    • pourrait jouer un rôle important de la capacité de reproduction...: il joue un rôle dans le métabolisme normal de la testostérone et dans la morphologie testiculaire, expliquant ainsi la présence de sélénoprotéines dans les gonades ; en outre, le sélénium contribue à une spermatogénèse normaleAllégation de santé confirmée par l'EFSA (European Food Safety Authority) - Liste des allégations autorisées.

 

 

    • joue probablement un rôle dans la dégénérescence maculaire, et dans la prévention de la cataracte ;

     

    • exerce une action comparable à celle de l'insuline (insulinomimétique) et peut donc être utile en cas d'hyperglycémie ;

 

    • dans la prévention du cancer : de nombreuses études observationnelles montrent une relation entre d'une part l'incidence des tumeurs, et d'autre part les taux sanguins de sélénium, une supplémentation en sélénium ou le contenu du sol en sélénium d'autre part. D'autres recherches contredisent ces conclusions.

 

      • dans la prévention du cancer de la prostate, une influence positive a été observée avec du sélénium (étude SUVIMAX) mais aucune influence avec la sélénométhionine (200mcg/j, étude SELECT). Toutefois, avec le glycinate de sélénium (200mcg/j), des résultats positifs ont été rapportés : activité accrue de la glutathione peroxydase du plasma et des érythrocytes, et des taux de PSA significativement réduits par rapport au groupe placebo Zhang W et al. Nutrition Research 2011 ; 31 (2) :165-168 .

      • le sélénium protège probablement aussi contre un cancer prostatique avancé .

      • attention : comme avec la vit E, un "apport trop élevé" de Se par des hommes présentant un cancer de la prostate non métastatique, augmenterait la mortalité... Trop d'antioxydants font plus de mal que de bien !

 

    • protège l'organisme contre des mutations virales ;

 

    • un apport journalier de 200 à 300mcg de levure de sélénium pourrait réduire chez des personnes âgées les taux de LDL-cholestérol et de cholestérol total et augmenter les taux de HDL-cholestérol Prof. Margaret P. Rayman, University of Surrey, UK, Taking daily selenium supplements for at least six months may significantly reduce cholesterol levels in elderly men and women, Nutrition Society 2010 . Par contre, sa surconsommation pourrait élever les taux de LDL-cholestérol ;

 

    • contribue au maintien de cheveux normauxAllégation de santé confirmée par l'EFSA (European Food Safety Authority) - Liste des allégations autorisées et d'ongles normauxAllégation de santé confirmée par l'EFSA (European Food Safety Authority) - Liste des allégations autorisées.

 

Déficits :              

Causes :

 

    • trop faible concentration dans le monde végétal (son absorption est réduite en raison de la fertilisation exagérée du sol par des engrais chimiques) ;

    • modification de la fabrication du pain ;

    • augmentation de la consommation de céréales européennes (moins riches que les céréales américaines) ;

    • ...

 

Groupes à risque :

 

    • les personnes ayant une alimentation peu variée (allergies, intolérance alimentaire, mauvaises habitudes alimentaires chez la personne âgée et l'adolescent...) ;

    • les personnes nourries exclusivement par voie parentérale ;

    • les personnes souffrant d'une malabsorption chronique du sélénium ;

    • les femmes enceintes ou allaitantes ;

    • les malades chroniques (résistance affaiblie) ;

    • les fumeurs ;

    • les sportifs de haut niveau ;

 

Symptômes :

 

    • une déficience en sélénium entraîne une moins bonne prolifération des lymphocytes T et B (le système immunitaire humoral est aussi affecté par cette déficience) et une diminution de la résistance au stress oxydant ;

    • elle peut aussi causer des troubles de la glande thyroïde : le sélénium est nécessaire à l'activation des hormones thyroïdiennes ;

    • une déficience modérée peut entraîner une myopathie des muscles squelettiques ;

    • une déficience sévère peut causer une cardiomyopathie (maladie de Keshan, décrite en Chine) ;

    • liée à des troubles d'humeur et des périodes dépressives ?

    • une fréquence accrue de cancers

    • des troubles de fertilité

 

Toxicité :              

Causes :

 

    • un apport trop important (le sélénium organique est plus efficacement résorbé par l'organisme) ;

    • ...

 

Symptômes :

 

    • une haleine avec l'odeur typique d'ail ;

    • des intoxications graves peuvent entraîner une dermatite, une dystrophie des ongles, une perte des cheveux, des troubles neurologiques tels que paresthésie, paralysie dont l'hémiplégie ;

 

Le risque d'une accumulation du sélénium dans l'organisme est faible, puisqu'au-delà d'une dose de saturation, l'il n'y plus d'incorporation dans les protéines.

 

Précautions :             

 

Chez le patient présentant :

 

    • ?

 

Grossesse/Allaitement :

 

    • aucune anomalie n'a été rapportée avec des doses normales

 

Interactions potentielles avec :

 

    • les IMAO : la levure contenant du sélénium est à éviter

    • la clozapine : pourrait diminuer les taux sériques du sélénium (---> d'où les effets cardiaques de la clozapine)

    • radiothérapie : des suppléments de sélénium peuvent diminuer l'efficacité des rayons Prof. Gilles Freyer, CHU de Lyon (France)

 

Eventuels effets indésirables :

 

    • il existe une faible marge de sécurité pour le sélénium

    • effets indésirables rencontrés : perte de cheveux, changements de la structure des ongles, nausées, diarrhée, irritabilité, goût métallique, odeur d'ail, fatigue, neuropathie périphérique

 

Maladies de carence :

 

    • dégénération hépatique

    • dégénération musculaire

    • troubles cardiaques

    • vieillissement précoce

 

Besoins nutritionnels :             

 

Se - Sélénium :

 

Age

AJR (mcg)

DJO (mcg)

 

 

 

0 - 3 mois

-

 

4 - 6 mois

-

 

7 - 12 mois

15

 

1 - 3 ans

15

 

4 - 6 ans

20

 

7 - 10 ans

30

 

11 - 14 ans  H

50

 

                    F

50

 

15 - 18 ans H

65

 

                   F

65

 

Adulte          H

70

100-400

                    F

70

 

+ 70 ans     H

70

 

                   F

70

 

Grossesse

70

 

Allaitement

85

 

Autres :

-

 

 

 

 

 

 

AJR : Apports Journaliers Recommandés (Source : Recommandations nutritionnelles pour la Belgique - Conseil supérieur de la santé)

 

DJO : Dose Journalière en médecine Orthomoléculaire.

 

Côté pratique :              

 

Dose moyenne journalière dans les suppléments alimentaires : 50 - 200mcg.

Dose toxique journalière : > 400mcg.

 

Selon sa forme, les apports en sélénium ont des fonctions différentes :

 

    • la forme organique, obtenue à partir de levures, est liée à des acides aminés : glycinate de sélénium, sélénocystéine et sélénométhionine, et s'incorpore aux protéines ; leur biodisponibilité est médiocre.

 

    • les formes inorganiques (sodique...) peuvent agir comme détoxifiant des métaux lourds (Hg...) et participer à la réduction des acides gras oxydés au niveau des membranes cellulaires ;

 

Une concentration sérique de sélénium de 100mcg est nécessaire pour garantir l'activité optimale de la glutathione peroxydase. La moyenne européenne à été évaluée nettement inférieure à la limite normale. Des doses plus élevées doivent être utilisées avec précaution notamment si le sucre sanguin est élevé ou dans le cas de résistance à l'insuline. Dans l’étude SELECT, une dose de 200mcg de sélénium a été liée à une augmentation du risque de diabète (qui n’est toutefois pas significative au plan statistique).

 

Cette supplémentation s'avère nécessaire chez les personnes à risque, telles :

 

    • les fumeurs,

    • les grands consommateurs d'alcool,

    • les personnes âgées,

    • les personnes vivant dans des régions polluées,

    • toute personne ayant de mauvaises habitudes alimentaires ou suivant un régime.

 

Dans le choix du complément alimentaire, il est essentiel de se rappeler que la biodisponibilité du sélénium est une donnée essentielle.

 

 

 

 

   ZOELHO (c) 2006 - 2024, Paul Van Herzele PharmD                        Dernière version : 27-mai-24                

DisclaimerDisclaimer

Avertissement :

 

Le lecteur gardera en permanence à l'esprit que les propriétés curatives décrites ne remplacent en aucun cas l'avis médical toujours indispensable dans l'établissement d'un diagnostic et dans l'appréciation de la gravité de la pathologie. Par contre, nous stimulons l'utilisateur à prendre lui-même des décisions relatives à sa santé, basées sur sa propre recherche, toujours en dialogue avec un professionnel de santé.

 

En tout état de cause, l'utilisation de ce programme s'effectue sous les seuls contrôles, directions, risques et responsabilités de l'utilisateur.