Zoëlho, vers un mode de vie conscient.

Le sélénium

 

Top

 

Symbole : Se

 

 

Minéral important dans la protection de nos cellules contre l'oxydation par les radicaux libres.

 

Le sélénium est un oligo-élément essentiel pour l'organisme.

 

Les plantes transforment les sels minéraux de sélénium qu'elles puisent dans le sol, en composants de sélénium organiques beaucoup mieux absorbés par l'organisme (dans le sang et dans les tissus).

 

L'organisme ne peut stocker que le sélénium organique pour être utilisé en cas de besoin. Tous les excédents de sélénium minéral sont systématiquement éliminés par les urines.

 

L'action du sélénium est complétée par le zinc, protecteur du système immunitaire.

Sommaire :

Les sources naturelles

 

Son rôle dans l'organisme

 

Les déficits

 

La toxicité

 

Quelques précautions

 

Les besoins nutritionnels

 

Côté pratique

Contenu :

Sources naturelles :              Top

 

Le sélénium est présent en très faible quantité dans les aliments :

 

L'alimentation à elle seule peut ne plus garantir des apports suffisants à l'organisme (sol européen trop pauvre en sélénium en raison des pluies acides et des cultures intensives).

 

Une alimentation monotone et peu diversifiée renforce cette déficience (adolescents, personnes âgées...).

 

---> son absorption est améliorée par la présence de la vitamine C (comme l'absorption du fer).

 

Compenser une carence en sélénium par des suppléments alimentaires n'est pas à conseiller. Le sélénium dans une pilule agit différemment que le sélénium dans son milieu naturel.

 

Rôle dans l'organisme :              Top

 

Dans un sol riche en sélénium, les plantes assimilent le sélénium pour former la sélénométhionine, qui a la même structure que la méthionine sauf que le sélénium y remplace l'atome de soufre. Chez l'homme, la sélénométhionine prend la place de la méthionine dans la synthèse protéique et ceci en proportion avec leurs apports alimentaires respectifs. Soit elle est décomposée par le foie en sélénocystéine, puis éliminée sous forme de sérine et de sélénide.

 

Le Sélénium :

 

 

---> une peroxydation incontrôlée des lipides est responsable d'une formation de radicaux libres, provoquant des lésions de la cellule et pouvant être impliqués dans le développement de maladies cardiovasculaires, du vieillissement prématuré (p. ex. affection du cristallin de l'oeil avec développement d'une cataracte...) et de certains types de cancer (de la prostate et de la peau ?).

 

 

 

 

 

 

  1.  

 

 

      • dans la prévention du cancer de la prostate, une influence positive a été observée avec du sélénium (étude SUVIMAX) mais aucune influence avec la sélénométhionine (200mcg/j, étude SELECT). Toutefois, avec le glycinate de sélénium (200mcg/j), des résultats positifs ont été rapportés : activité accrue de la glutathione peroxydase du plasma et des érythrocytes, et des taux de PSA significativement réduits par rapport au groupe placebo .

      • le sélénium protège probablement aussi contre un cancer prostatique avancé .

      • attention : comme avec la vit E, un "apport trop élevé" de Se par des hommes présentant un cancer de la prostate non métastatique, augmenterait la mortalité... Trop d'antioxydants font plus de mal que de bien !

 

 

 

 

Déficits :              Top

Causes :

 

 

Groupes à risque :

 

 

Symptômes :

 

 

Toxicité :              Top

Causes :

 

 

Symptômes :

 

 

Le risque d'une accumulation du sélénium dans l'organisme est faible, puisqu'au-delà d'une dose de saturation, l'il n'y plus d'incorporation dans les protéines.

 

Précautions :             Top

 

Chez le patient présentant :

 

 

Grossesse/Allaitement :

 

 

Interactions potentielles avec :

 

 

Eventuels effets indésirables :

 

 

Maladies de carence :

 

 

Besoins nutritionnels :             Top

 

Se - Sélénium :

 

Age

AJR (mcg)

DJO (mcg)

 

 

 

0 - 3 mois

-

 

4 - 6 mois

-

 

7 - 12 mois

15

 

1 - 3 ans

15

 

4 - 6 ans

20

 

7 - 10 ans

30

 

11 - 14 ans  H

50

 

                    F

50

 

15 - 18 ans H

65

 

                   F

65

 

Adulte          H

70

100-400

                    F

70

 

+ 70 ans     H

70

 

                   F

70

 

Grossesse

70

 

Allaitement

85

 

Autres :

-

 

 

 

 

 

 

AJR : Apports Journaliers Recommandés (Source : Recommandations nutritionnelles pour la Belgique - Conseil supérieur de la santé)

 

DJO : Dose Journalière en médecine Orthomoléculaire.

 

Côté pratique :              Top

 

Dose moyenne journalière dans les suppléments alimentaires : 50 - 200mcg.

Dose toxique journalière : > 400mcg.

 

Selon sa forme, les apports en sélénium ont des fonctions différentes :

 

 

 

Une concentration sérique de sélénium de 100mcg est nécessaire pour garantir l'activité optimale de la glutathione peroxydase. La moyenne européenne à été évaluée nettement inférieure à la limite normale. Des doses plus élevées doivent être utilisées avec précaution notamment si le sucre sanguin est élevé ou dans le cas de résistance à l'insuline. Dans l’étude SELECT, une dose de 200mcg de sélénium a été liée à une augmentation du risque de diabète (qui n’est toutefois pas significative au plan statistique).

 

Cette supplémentation s'avère nécessaire chez les personnes à risque, telles :

 

 

Dans le choix du complément alimentaire, il est essentiel de se rappeler que la biodisponibilité du sélénium est une donnée essentielle.

 

 

Top

 

 ZOELHO (c) 2006 - 2021, Paul Van Herzele PharmD             Dernière mise à jour : 9-Sept-2021                

Disclaimer