Zoëlho, vers un mode de vie conscient.

La L-carnosine

 

Dernière mise à jour : 2021.11.19

 

 

La L-carnosine est un peptide résultant de la digestion des viandes. La L-carnosine est un acide aminé (dipeptide de bêta-alanine + histidine) présent naturellement dans les muscles, la paroi gastrique, les reins, le coeur et le cerveau. Dans l'organisme, la carnosine est d'abord dégradée en ses 2 composants et ensuite rassemblée dans les tissus musculaires. La capacité de cette synthèse endogène diminue avec l'âge.

Sommaire :

Sources naturelles

 

Rôle dans l'organisme

 

Précautions

 

Côté pratique

Contenu :

Sources naturelles :           

 

    • La L-carnosine est présente naturellement dans la viande et dans le poisson, dans les oeufs et le lait, mais est absente dans l'alimentation végétale.

 

Rôle dans l'organisme :           

 

Il s'agit d'un

 

    • fixateur d'aldéhydes : la plupart des aldéhydes sont nocifs car ils se fixent à de nombreuses substances telles que protéines, enzymes, ADN, peptides bèta-amyloïdes et LDL-cholestérol, entraînant ainsi un encrassement progressif. Les aldéhydes proviennent de l'alimentation mais se forment également dans l'organisme lors de réactions oxydatives d'acides gras polyinsaturés. Bien que les antioxydants puissent empêcher leur formation, ils sont impuissants contre les aldéhydes déjà formés.

 

    • inhibiteur de la glycation produisant des AGEs (Advanced Glycation End Products) et entraînant à terme des maladies telles que le vieillissement prématuré, le cataracte ...

 

    • antioxydant hydrophile puissant surtout contre le radical hydroxyl (ennemie nr1 des protéines!).

 

    • chélateur de Cu2+ : empêchant ainsi des réactions du type Fenton.

 

    • chélateur de Zn2+ : la L-carnosine présente une action neuroprotectrice : elle empêche l'accumulation de ions libres de Cu2+ et de Zn2+ et donc également la précipitation de ces ions au niveau des nerfs et du cerveau... (et ralentit ainsi le processus de vieillissement). De plus, au niveau de l'estomac, la L-carnosine peut fixer le Zn libre en formant un complexe possédant des effets antioxydants, immunostimulants, mucoprotecteurs et antiulcéreux au niveau de la muqueuse gastrique, en particulier en cas d'infection par Helicobacter pyroli.

      • le complexe de zinc et de L-carnosine n'est pas du tout soluble et adhère de manière préférentielle aux lésions ulcéreuses en exerçant un effet cytoprotecteur vis-à-vis de la muqueuse gastrique grâce à de puissantes propriétés antioxydantes et antiinflammatoires (zinc).

 

    • fixateur naturel d'acide lactique : le pH musculaire reste donc plus longtemps neutre, même en cas de glycolyse anaérobie, favorisant ainsi la contraction musculaire lors des efforts d'endurance. Dans des milieux sportifs, on utilise des suppléments de bêta-alanine (jusqu'à 1000mg/j) comme précurseur de la carnosine. Elle peut augmenter sensiblement la concentration musculaire de la carnosine. Toutefois, des picotements dans la peau peuvent survenir (à éviter avec une capsule à libération progressive). Le surdosage par l'alanine ou par la carnosine peut stimuler l'excrétion de la taurine (par compétition avec l'alanine au niveau du foie).

 

---> Un bon niveau de carnosine dans les muscles accroît vos performances et réduit la fatigue musculaire.

 

    • système de tampon présent dans le tissu musculaire, capable de neutraliser les protons formés lors de la glycolyse anaérobique. En effet, l'acidification est la conséquence de l'accumulation des ions H+ (protons), formés lors de la dégradation de l'acide lactique en lactate + H+.  Bien que le lactate n'acidifie pas le milieu, sa présence représente un bon indicateur de la production énergétique par voie anaérobie.

 

    • stimulateur de l'immunité... : inhibe l'effet allergique de l'histamine. La L-carnosine est métabolisée dans l'organisme en L-histidine, qui peut freiner les effets défavorables de l'histamine.

 

 

La L-carnosine est donc souvent recommandée dans l'anti-vieillissement. Ses niveaux tomberaient au fur et à mesure du vieillissement.

 

Précautions :             

 

Chez le patient présentant :

 

    • végétariens : une déficience est possible puisque les principales sources de la carnosine sont d'origine animale.

 

Grossesse/Allaitement :

 

    • aucune anomalie n'a été rapportée ; on ne dispose pas de données suffisantes qui confirment l'innocuité pendant la grossesse ou durant la période d'allaitement.

 

Interactions potentielles avec :

 

    • ?

 

Eventuels effets indésirables :

 

    • ?

 

Côté pratique :           

 

 

Attention : Afin d'obtenir des résultats bénéfiques, un apport suffisant de la carnosine est nécessaire afin de saturer l'enzyme carnosinase,  et de laisser suffisamment de carnosine libre et disponible dans l'organisme. Des apports trop faibles, de 500mg p. ex., risquent d'être métabolisés complètement, avant de pouvoir agir favorablement dans l'organisme.

 

 

          

   ZOELHO (c) 2006 - 2023                           Paul Van Herzele PharmD                        Dernière version : 08-janv.-23                

DisclaimerDisclaimer

Avertissement :

 

Le lecteur gardera en permanence à l'esprit que les propriétés curatives décrites ne remplacent en aucun cas l'avis médical toujours indispensable dans l'établissement d'un diagnostic et dans l'appréciation de la gravité de la pathologie. Par contre, nous stimulons l'utilisateur à prendre lui-même des décisions relatives à sa santé, basées sur sa propre recherche, toujours en dialogue avec un professionnel de santé.

 

En tout état de cause, l'utilisation de ce programme s'effectue sous les seuls contrôles, directions, risques et responsabilités de l'utilisateur.