Zoëlho, vers un mode de vie conscient.

Vitamine J

 

Dernière mise à jour : 2022.2.18

 

 

Choline

 

 

Vitamine importante contre l'accumulation des corps gras dans le foie (stéatose hépatique), et comme précurseur de l'Acétylcholine dans l'influx nerveux.

 

La choline est, sous forme de phospholipides, un composant de chaque cellule dans l'organisme.

 

La choline est apportée par l'alimentation ou synthétisée par le foie à partir d'un acide aminé, la glycine (synthèse endogène limitée, et donc pas une "vitamine"). Malgré cela, la plupart d’entre nous manquons de choline

 

 

Glycine ---> sérine ---> éthanolamine ---> 3 méthylations  ---> phosphatidylcholine ---> choline

 

 

Voir aussi : "Cycle de méthyle"   (---> en présence suffisante de vit B12 et d'acide folique).

Sommaire :

Les sources naturelles

 

Son rôle dans l'organisme

 

Les déficits

 

Quelques précautions

 

Les besoins nutritionnels

 

Côté pratique

Contenu :

Sources naturelles :              

 

La choline est largement présente dans l'alimentation, libre ou sous forme de lécithine (phosphatidylcholine, dans le jaune d'oeuf), un agent émulgateur (permettant l'incorporation des graisses dans un milieu aqueux). La lécithine contient aussi des quantités considérables d'inositol.

 

    • cervelle, poisson (krill), levure, foie de boeuf, germes de blé, soja, pinda, rognons et jaune d'oeuf, shiitake, légumes (brocoli, asperges...) ... ; et également dans les granules de lécithine.

    • lait maternel.

 

Rôle dans l'organisme :              

 

La choline :

 

    • fait partie de la phosphatidylcholine (ou lécithine) et de la sphingomyéline : un des lipides garantissant l'intégrité de la membrane cellulaire. En particulier, le cerveau est riche en phospholipides. La choline est donc importante pour la fonction de la mémoire.

 

    • dans l'acétylcholine : un neurotransmetteur au niveau du système nerveux central (liaison ester entre la choline et l'acide acétique). Il faut un aminoalcool pour la fabrication du neurotransmetteur acétylcholine :

      • l'acétylcholine est importante pour la conduction des stimuli (conduction des influx nerveux/conduction nerveuse) au sein de notre système nerveux. Il s'agit, en l'occurrence, d'une des rares substances organiques qui est à même de passer la barrière cérébrale.

      • l'acétylcholine pourrait jouer un rôle dans la fatigue. Des suppléments de la choline pourraient freiner la fatigue et améliorer ainsi les performances sportives...

      • l'acétylcholine intervient dans le développement de l'hippocampe (le centre cérébral de la mémoire) et exerce une influence positive sur la cognition (mémoire, langues) .

 

    • comme donneur de méthyl : la choline comme précurseur de la bétaïne et de SAM, cofacteur important avec la vit B6, vit B9 et la vit B12, dans la reméthylation de l'homocystéine en méthionine (voir "Le cycle de méthyle") et contribue ainsi à la prévention de maladies cardiovasculairesAllégation de santé confirmée par l'EFSA (European Food Safety Authority) - Liste des allégations autorisées.

 

    • dans la détoxication cérébrale : dans le cerveau, la choline peut freiner la formation de pigments insolubles (tels que la lipofuscine et les amyloïdes), suggérant un effet bénéfique sur la santé mentale des personnes démentes.

 

    • en pénétrant la barrière hémato-encéphalique, la choline semblerait avoir un effet positif sur la mémoire (hippocampe).

 

    • dans le transport des lipides : étant donné que la phosphatidylcholine est indispensable dans la production de molécules de transport VLDL (very low density lipoproteins), la choline contribue donc à maîtriser le taux de cholestérol et empêche la précipitation du cholestérol sur les parois vasculaires : elle rende le cholestérol liquide et augmente les taux de HDL-cholestérol. La choline permet une meilleure élimination des graissesAllégation de santé confirmée par l'EFSA (European Food Safety Authority) - Liste des allégations autorisées et du cholestérol du foie et aide donc à prévenir une stéatose hépatique (non alcoolique, NAFLD)Allégation de santé confirmée par l'EFSA (European Food Safety Authority) - Liste des allégations autorisées.

     

    • est indispensable dans le développement foetal (fermeture tube neural, développement cérébral et de la vision, développement de l'hippocampe (mémoire)... Une carence en choline peut être la cause d'une naissance prématurée, d'un faible poids corporel à la naissance et de la survenue de pré-éclampsie... . Pendant la grossesse, il serait préférable d'administrer de la choline associée à l'acide folique...

     

    • ...

 

Déficits :              

 

Causes : avitaminose par :

 

    • ...

 

Symptômes :

 

    • fatigue, insomnie

    • accumulation de graisses et de triglycérides dans le sang

    • stéatose hépatique

    • tâches  pigmentaires

    • troubles de mémoire et de concentration

    • vieillesse prématurée

    • artériosclérose

    • troubles rénaux

    • troubles de croissance

    • carence en acide folique et d'autres vitamines du groupe B

    • détérioration de l'ADN

    • ...

 

Précautions :              

 

Chez le patient présentant :

 

    • ?

 

Grossesse/Allaitement :

 

    • aucune anomalie n'a été rapportée.

 

Interactions potentielles avec :

 

    • ?

 

Eventuels effets indésirables :

 

    • odeur de poisson.

    • avec des doses égales ou supérieures à 10g/jour, des symptômes plus sévères, liés à une transmission cholinergique excessive, ont été rapportés : diarrhée, nausées, étourdissements, sudation, salivation, dépression et prolongation de l'intervalle QT.

 

Besoins nutritionnels :             

 

Vit J - Choline :

 

Age

AJR (mg)

DJO (mg)

 

 

 

0 - 11 mois

-

 

1 - 3 ans

-

 

4 - 6 ans

-

 

7 - 10 ans

-

 

11 - 14 ans

-

 

15 - 18 ans  H

-

 

                     F

-

 

Adulte          H

-

500 - 1000

                     F

-

 

+ 60 ans      H

-

 

                     F

-

 

Grossesse

-

 

Allaitement

-

 

Autres :

-

 

 

 

 

 

 

AJR : Apports Journaliers Recommandés.

 

DJO : Dose Journalière en médecine orthomoléculaire.

 

Côté pratique :              

 

Dose moyenne journalière dans des suppléments alimentaires : 500 - 3000mg.

Dose toxique journalière : > 3500mg.

 

 

2 cuillères à soupe (2 x 10g) de lécithine par jour peuvent :

 

    • former une protection contre l'artériosclérose

    • favoriser la mémoire et la concentration

    • induire le sommeil (voir aussi "Inositol")

 

Conserver les granules de lécithine au réfrigérateur.

 

 

 

   ZOELHO (c) 2006 - 2023                           Paul Van Herzele PharmD                        Dernière version : 08-janv.-23                

DisclaimerDisclaimer

Avertissement :

 

Le lecteur gardera en permanence à l'esprit que les propriétés curatives décrites ne remplacent en aucun cas l'avis médical toujours indispensable dans l'établissement d'un diagnostic et dans l'appréciation de la gravité de la pathologie. Par contre, nous stimulons l'utilisateur à prendre lui-même des décisions relatives à sa santé, basées sur sa propre recherche, toujours en dialogue avec un professionnel de santé.

 

En tout état de cause, l'utilisation de ce programme s'effectue sous les seuls contrôles, directions, risques et responsabilités de l'utilisateur.