Zoëlho, vers un mode de vie conscient.

Vitamine B12

 

Dernière mise à jour : 2022.2.18

 

 

Cyanocobalamine

 

 

 

Vitamine importante dans la prévention de l'anémie pernicieuse, pour l'équilibre du système nerveux et dans la synthèse d'ADN.

 

Enorme molécule, très complexe et difficile d'absorber au niveau de l'intestin. La liaison d'une molécule de vit B12 à une molécule appelée "facteur intrinsèque" facilite son absorption à la fin de l'intestin grêle.

 

Une vitamine, stable à la chaleur (10 à 30% de perte par ébullition); sensible à la lumière UV, aux bases, aux acides forts et aux réducteurs. Assez stable en présence d'oxydants.

 

L'hydroxycobalamine (naturelle) est la forme la plus active de la vitamine B12, la cyanocobalamine (synthétique) la plus utilisée (mais doit être activée dans l'organisme).

 

La "méthylcobalamine" est la forme active dans le système nerveux central (réparation neuronale et de la gaine de myéline...) tandis que "l'adénosylcobalamine" est la forme active dans la plupart des tissus et le sang. Beaucoup de personnes ne sont pas capables de méthyler la vitamine B12, en raison d'une carence en vit B9 et B6 (voir "Le cycle de méthyle"). L'administration de ces formes actives est alors indiquée. Toutefois, la méthylcobalamine ne peut plus être convertie en adénosylcobalamine. Une carence en adénosylcobalamine perturbe le métabolisme des hydrates de carbone, des lipides et des acides aminés et donc aussi la formation de la myéline.

 

Normalement, le foie stocke assez de vit B12 pour couvrir les besoins pendant 5 à 7 ans. Toutefois, une alimentation malsaine et un régime végétarien peuvent entraîner une carence alimentaire de vit B12. Chez les personnes de > 60 ans, 1 personne sur 4 pourrait présenter des carences en vitamine B12. Souvent à cause d'une faible acidité gastrique...

 

Sommaire :

Les sources naturelles

 

Son rôle dans l'organisme

 

Les déficits

 

Quelques précautions

 

Les besoins nutritionnels

 

Côté pratique

Contenu :

Sources naturelles :              

 

    • uniquement dans les produits d'origine animale : foie, rognons, viande, poisson (sardines, saumon, thon), jaune d'oeuf, crustacés (palourde, huître, poulpe), produits laitiers (sauf le beurre)...

    • n'est donc pas présente dans les légumes (végétariens!)

 

Note :

Des quantités relativement importantes peuvent être synthétisées par des micro-organismes situés dans le côlon (les végétariens stricts ne souffrent donc pas clairement d'une anémie pernicieuse..., mais à la longue, elle s'installe quand même ).

 

Rôle dans l'organisme :             

 

La vitamine B12 :

 

    • joue un rôle essentiel dans la santé mitochondriale qui intervient dans la résistance au stress oxydatif en général et aux infections en particulier, avec risque accru d'infections par 2 bactéries potentiellement mortelles : Enterococcus faecalis en Pseudomonas aeruginosa

    • intervient dans la production d'énergie cellulaire : en cas de fatigue chez les personnes âgées

    • permet une fonction immunitaire normaleAllégation de santé confirmée par l'EFSA (European Food Safety Authority) - Liste des allégations autorisées : une carence en vit B12 réduit la prolifération des lymphocytes T et le nombre de lymphocytes T CD8, et diminue l'activité cytolytique des NK (voir : "La réponse immunitaire")

    • soutient le métabolisme normal des hydrates de carbone et des lipides et aide donc à maintenir des niveaux énergétiques normaux Allégation de santé confirmée par l'EFSA (European Food Safety Authority) - Liste des allégations autorisées (adénosylcobalamine)

    • est, avec l'acide folique et le fer, cruciale dans la synthèse de globules rouges Allégation de santé confirmée par l'EFSA (European Food Safety Authority) - Liste des allégations autorisées (prévention d'anémie, antianémique), porteuses d'oxygène, indispensable dans la production énergétique de la cellule (methylcobalamine)

    • intervient dans le bon fonctionnement des cellules nerveuses Allégation de santé confirmée par l'EFSA (European Food Safety Authority) - Liste des allégations autorisées (impliquée dans la formation des cellules des gaines nerveuses (myéline)) et contribue à la santé mentale Allégation de santé confirmée par l'EFSA (European Food Safety Authority) - Liste des allégations autorisées (vigilance et bien-être mental) (adénosylcobalamine)

    • améliore la concentration et la mémoire par élévation des taux cérébraux de la taurine

    • est vitale dans la production de la mélatonine : un déficit en vit B12 peut donc entraîner de la fatigue et des troubles du sommeil Allégation de santé confirmée par l'EFSA (European Food Safety Authority) - Liste des allégations autorisées

    • participe à de nombreuses réactions enzymatiques, dont des processus de détoxication

    • est une coenzyme, en présence d'acide folique, dans la conversion d'homocystéine toxique en méthionineAllégation de santé confirmée par l'EFSA (European Food Safety Authority) - Liste des allégations autorisées (voir "Cycle de Méthyle"), ce qui est bénéfique pour la fonction cardiaque.

    • est indispensable dans la synthèse d'acides nucléiques (DNA, RNA) et de protéines, et joue donc un rôle dans la division cellulaire Allégation de santé confirmée par l'EFSA (European Food Safety Authority) - Liste des allégations autorisées : stimule l'appétit, favorise la croissance

    • est fortement liée aux réactions dépendant de l'acide folique (facteur intrinsèque)

    • est impliquée dans la détoxication des cyanides (CN) et des benzopyrènes (BBQ) : la vitamine B12 est un bon chélateur

    • est capable de neutraliser le NO en fixant le ONOO- (peroxyde nitrique : ce NO oxydé est un puissant radical libre qui, par des réactions en cascades, va donner naissance à des molécules pro-oxydantes NO2 et N2O3)

    • ...

 

Des faibles taux sanguins de vit B12 peuvent entraîner une perturbation d'une ou plusieurs de ces fonctions.

Déficits :             

 

Le foie crée une réserve de vitamine B12 capable de couvrir les besoins de l'organisme durant une période d'environ 6 ans. Une carence en vitamine B12 s'observe donc en particulier chez la personne âgée, en cas d'hypochlorhydrie (voir : "Troubles gastro-intestinaux"), de traitement médicamenteux par IPP et en cas de malabsorption (végétariens, maladies de malabsorption...). Un régime riche en vit B12 ne peut donc pas suffire...

 

Valeurs normales : 300 - 835 pg/ml (idéalement entre 800 - 1000) (pg/ml = ng/l).

 

Deux formes de la vitamine B12 circulent dans le sang : fixée sur la transcobalamine (TC) ou sur la haptocorrine (holohaptocorrine). La forme fixée sur la TC (holotranscobalamine: Holo-TC) représente la forme active de la vitamine B12 dans notre métabolisme. Toutefois, cette Holo-TC représente que 20% de la concentration totale de vitamine B12, les 80% restants étant la forme fixée sur l'holohaptocorrine. Bien qu'il existe des tests qui distinguent les deux formes, pour des raisons financières on détermine en général la vitamine B12 totale. Toutefois, la précision de ce test a été mise en question puisque 22 à 35% des résultats obtenus seraient faussement négatifs .

 

Causes : une avitaminose suite à :

 

    • une malnutrition : un régime riche en protéines nécessite plus de vit B12 métabolique ; Même avec des protéines d'origine végétale (régime végétarien ) : les régimes végan, qui ont de plus en plus de succès, engendrent un risque accru de carence en vitamine B12, mais cela peut aussi être le cas dans certains régimes végétariens. C’est particulièrement important pour les femmes enceintes ou qui désireraient être enceintes, mais aussi chez les personnes âgées et chez les personnes dont l’acidité gastrique est réduite.

 

 

    • une malabsorption : trop peu de sécrétion du facteur intrinsèque par les cellules de la paroi gastrique (anémie pernicieuse, gastrectomie...) : en particulier chez la personne âgée et en cas d'hypothyroïdie (l'hypothyroïdie intervient dans la sécrétion du suc gastrique et du facteur intrinsèque (vit B12). Chez les personnes qui ne produisent peu ou pas de facteur intrinsèque (personnes âgées), une carence en vitamine B12 's installe assez vite, puisque, chez ces personnes, la réabsorption de B12 via la circulation entéro-hépatique est défaillante ou même absente. La malabsorption de vit B12 peut entraîner une anémie pernicieuse.

 

    • des maladies de l'iléon telles que la maladie de Crohn, Zollinger Ellison : provoquée par une déficience congénitale du facteur intrinsèque (est indispensable dans l'estomac pour faciliter l'absorption de la vit B12) par des affections au niveau de ses récepteurs situés dans l'iléon terminal

 

    • un traitement : double prudence lorsqu'associé à un régime végétalienne

      • à la colchicine ou au PAS (acide para-aminosalicylique)

      • aux médicaments antiacides ou contre des ulcères gastriques (Inhibiteurs de la pompe à protons - IPP)

      • par metformine (antidiabétique) : pourrait interférer avec l'absorption gastrique de la vit B12

      • ...

 

    • une infection gastrique par Helicobactor pyroli

 

 

    • un besoin excessif de vit B12 pour neutraliser un excès d'azote (en cas de forte chaleur ou d'exposition excessive au soleil)

     

    • ...

 

 

Symptômes :

 

Les symptômes ne sont pas nécessairement tous et toujours présents. La plupart des plaintes peuvent varier en intensité et se manifester bien avant le développement d'une anémie. Chez plus d'un tiers des patients, l'anémie n'est pas observée. En effet, les plaintes neurologiques et psychiques se manifestent souvent déjà avec des taux sanguins de vit B12 faibles mais normaux.

 

    • entraîne une diminution des concentrations tissulaires de la vitamine B1

    • rend plus sensible aux stimuli et au stress

    • glossite, langue lisse et douloureuse

    • odeur corporelle désagréable (un manque de Mg peut être aussi la cause), un dos raide

    • fonte musculaire, douleurs musculaires, difficultés de marche, pieds traînants

    • douleurs au niveau des hanches, en particulier en position couchée sur le côté

    • troubles neurologiques : pâleur, paresthésie, fatigue, troubles de concentration, troubles de la mémoire, asthénie, irritabilité, dépression, engourdissements, troubles psychiques, trémor, céphalées...

    • troubles des menstruations, leucopénie, thrombopénie, anémie pernicieuse, anémie macrocytaire

    • picotements dans les mains et les jambes, neuropathie à évolution lente (dégénération médullaire)...

    • fatigue, manque manifeste d'énergie, troubles du sommeil (lien avec le SFC : Syndrome de fatigue chronique ?)

    • dégradation mentale, défaut de mémoire (en particulier chez la personne âgée)

 

 

Une carence en vit B12 se développe souvent d'une façon insidieuse : les symptômes apparaissent seulement après des années de déficience et sont pris au sérieux tardivement. Les symptômes peu prononcés, et peu spécifiques, empêchent un diagnostic rapide. Pour cette raison, il est recommandé de contrôler les taux sanguins de la vit B12 en cas de : plaintes neurologiques inexplicables, glossite, troubles de la concentration ou psychiques.

 

Un  déficit chronique de la vit B12 entraîne à terme un forme spécifique d'anémie (anémie pernicieuse), pouvant entraîner des détériorations au niveau du système nerveux. En outre, une carence en vit B12 est souvent associée avec des maladies auto-immunes et avec un métabolisme perturbé, tels que : rhumatisme, troubles thyroïdiens ou diabète de type 2.

 

Vit B12 ↓↓ ---> leptine ---> résistance à la leptine ---> à l'insuline ---> diabète de type 2.

 

La plupart des personnes âgées souffrent d'une démence sénile, induite par une déficience en vit B12. Ces personnes présentent en général un problème au niveau de l'acidité gastrique, induit par un manque chronique de vitamines B, et au niveau d'une enzyme, le "facteur intrinsèque" : sans cette enzyme, le sang ne peut pas absorbé la vit B12. Donc même en présence d'un apport suffisant de la vit B12, l'absorption fait défaut!

 

L’anémie peut être normocytaire, microcytaire ou macrocytaire (pernicieuse) selon le volume corpusculaire moyen (MCV). Un déficit en vit B12 peut apparaître sans anémie et sans élévation du MCV. On estime que, en présence des taux normaux d'hémoglobine, d'hématocrite et de MCV, 30% des personnes carencées en vit B12 ne seront pas détectées.

 

 

Un déficit en vitamine B12 provoque une réaction métabolique en chaîne :

 

    • en cas d'un apport insuffisant de vit B12 par l'alimentation :

 

---> élévation des taux du méthyl-tétrahydrofolate (Me-THF, du cycle de l'acide folique) parce que le THF est présent en abondance et traverse facilement la membrane cellulaire,

---> entraîne un manque d'autres formes du THF et de l'acide folique,

---> ralentissement de la conversion de l'homocystéine vers la méthionine (cycle de méthyle),

---> hyperhomocystéinémie : risque accru d'affections cardiovasculaires.

 

    • en outre, si les apports des vitamines B6 et B9 sont aussi insuffisants :

 

---> déficit en méthionine et en SAM (cycle de méthyle),

---> déficits en créatine, carnitine, choline, mélatonine, adrénaline, bétaïne...,

---> entraîne des maladies neurologiques.

 

 

 

    • en cas d'un apport insuffisant de vit B12 par l'alimentation :

 

---> carence en adénosylcobalamine, un cofacteur de la méthylmalonyl-CoA-mutase,

---> perturbation de la synthèse d'hémoglobine (et élévation des taux de l'acide méthylmalonique (MMA)),

---> début de maladies hématologiques,

---> anémie pernicieuse, anémie par malnutrition (apports insuffisants de B12, de facteur intrinsèque et/ou de Fe).

 

---> carence en méthylcobalamine, un cofacteur de la méthioninesynthétase,

---> perturbation de la conversion d'homocystéine en méthionine,

---> production insuffisante de SAM,

---> entraîne des troubles neurologiques (picotements) : maladie d'Addison-Biermer.

 

Lorsque les valeurs sériques d'homocystéine et de MMA sont parfaitement “normales”, le risque d'une déficience en vit B12 reste faible (mais possible). Par contre, un taux élevé de MMA indique clairement une carence en vit B12, et nécessite le dosage d'anticorps et de gastrine. Lorsque seul les taux d'homocystéine sont élevés, le dosage de l'acide folique et de la vit B6 s'avère indispensable et leur administration doit être prise en considération, si nécessaire.

 

 

 

L'administration de suppléments de vit B12, mais également de SAM et d'acide folique (vit B9) (tous des donneurs de groupements méthyle, cruciaux dans le bon fonctionnement cérébral) eut être utile chez des patients souffrant de troubles neurologiques ou psychiques (e.a. une dépression)!

 

Précautions :             

 

Chez le patient présentant :

 

    • une anémie pernicieuse : d'abord la corriger, avant d'administrer de la vitamine B12. L'administration inappropriée de vitamine B12 peut masquer les symptômes d'une anémie pernicieuse.

 

Grossesse/Allaitement :

 

    • aucune anomalie n'a été rapportée avec des doses normales ; les végétaliennes enceintes et allaitantes doivent être supplémentées en vitamine B12 afin de prévenir des attaques d'apoplexie, de l'anémie et des signes de retard physique et mental chez le foetus ou le nourrisson.

    • une étude portant sur 1300 Américaines venant d’accoucher rapporte que, comparées aux femmes ayant des niveaux normaux, celles ayant de très hauts niveaux plasmatiques en folates/B9 (>59 nmol/L) et en vitamine B12 (>600µmol/L) avaient un risque 17.6 fois plus élevé d’avoir un enfant présentant un trouble du spectre autistique  . Mais comme il s’agit d’une étude d’observation, on ne peut pas conclure à un lien de cause à effet.

 

Interactions potentielles avec :

 

Médicaments :

    • l'alcool : une consommation excessive peut réduire l'absorption de la vitamine B12

    • des aminoglycosides, des aminosalicylates : peuvent réduire l'absorption de la vitamine B12

    • la colestyramine : peut réduire l'absorption de la vitamine B12

    • la colchicine : peut réduire l'absorption de la vitamine B12

    • les antagonistes des récepteurs histaminiques H2 : peuvent réduire l'absorption de la vitamine B12

    • la metformine : peut réduire l'absorption de la vitamine B12 (mais cet effet peut être corrigé par la prise simultanée de lait ou de suppléments de carbonate de calcium)

    • la méthyldopa : peut réduire l'absorption de la vitamine B12

    • les contraceptifs oraux : diminuent les taux sériques de la vitamine B12

    • le potassium (préparations à libération progressive) :  leur utilisation prolongée peut réduire l'absorption de la vitamine B12

    • les inhibiteurs de la pompe à protons, tous les médicaments qui réduisent l'acidité gastrique :  leur utilisation prolongée peut diminuent les taux sériques de la vitamine B12 (réduction de l'absorption de la vit B12)

 

Nutriments :

    • les autres vitamines B : des doses adéquates de toutes les vitamines B sont indispensables pour une fonction optimale (un déficit ou un excès d'une seule vitamine B peut entraîner des anomalies dans le métabolisme d'une autre vitamine B)

    • la vitamine C : peut détruire la vitamine B12 (respecter un intervalle d'une heure)

    • l'acide folique : l'administration prolongée et continue de doses élevées peut réduire les taux de la vitamine B12 dans le sang

 

Eventuels effets indésirables :

 

    • occasionnellement : diarrhée, prurit...

    • des doses très élevées peuvent aggraver l'expression d'acné.

 

Besoins nutritionnels :             

 

 

Vit B12 - Cyanocobalamine :

 

Age

AJR (mcg)

DJO (mcg)

0 - 6 mois

1.5

 

0 - 11 mois

1.5

 

1 - 3 ans

1.5

 

4 - 6 ans

1.5

 

7 - 10 ans

2.5

 

11 - 14 ans

3.5

 

15 - 18 ans  H

4.0

 

                     F

4.0

 

Adulte          H

4.0

10-2000

                     F

4.0

 

+ 60 ans      H

4.5

 

                     F

4.5

 

Grossesse

4.5

 

Allaitement

5.0

 

Autres :

-

 

 

 

 

 

 

AJR : Apports Journaliers Recommandés (Source : Recommandations nutritionnelles pour la Belgique - Conseil supérieur de la santé).

 

DJO : Dose Journalière en médecine Orthomoléculaire.

 

Côté pratique :             

 

Dose moyenne journalière dans des suppléments alimentaires : de 1000 à 10.000mcg d'hydroxycobalamine ou cyanocobalamine.

Dose toxique journalière : ? (la vitamine B12 n'est pas toxique).

 

 

Patients à risque :

 

    • la grossesse : à recommander en particulier avant et au début de la grossesse (jusqu'à 8 semaines après conception)

    • personnes âgées, patients sous antiépileptiques

    • les somnifères, l'alcool et les oestrogènes (de pilule!) augmentent les besoins de vit B12

    • les patients traités par antagonistes de l'acide folique (agents antitumoraux)

    • les femmes atteintes d'une anémie pernicieuse ou présentant une déficience de vit B12

    • les patients manifestant un trouble d'absorption intestinale du à une affection de l'intestin grêle

    • ...

 

Des doses orales de 1 ou 5 mg/jour sont courantes. Des doses plus élevées (15mg) peuvent provoquer des troubles gastriques et du sommeil, de l'irritation et de l'hyperactivité.

 

L'administration orale de vit B12 n'est pas très efficace : il est préférable d'administrer la vit B12 par injection ou par voie sublinguale (spray).

 

ATTENTION :

 

    • Des quantités importantes d'acide folique peuvent compenser un déficit en vit B12 et donc masquer une éventuelle anémie pernicieuse, bien qu'elles soient incapables de limiter d'éventuels dégâts neurologiques entraînés par un manque de la vit B12.

 

---> actuellement, ce problème se pose rarement étant donné qu'un manque de vit B12 est facilement détectable.

 

    • Dans l'organisme, l'hydroxycobalamine et la cyanocobalamine peuvent être converties en méthylcobalamine et en adénosylcobalamine. Toutefois l'organisme ne peut pas produire de l'adénosylcobalamine à partir de suppléments qui ne contiennent que de la méthylcobalamine. Une carence en adénosylcobalamine perturbe le métabolisme des hydrates de carbone, des lipides et des acides aminés et donc aussi la formation de la myéline.

 

 

 

 

   ZOELHO (c) 2006 - 2023                           Paul Van Herzele PharmD                        Dernière version : 08-janv.-23                

DisclaimerDisclaimer

Avertissement :

 

Le lecteur gardera en permanence à l'esprit que les propriétés curatives décrites ne remplacent en aucun cas l'avis médical toujours indispensable dans l'établissement d'un diagnostic et dans l'appréciation de la gravité de la pathologie. Par contre, nous stimulons l'utilisateur à prendre lui-même des décisions relatives à sa santé, basées sur sa propre recherche, toujours en dialogue avec un professionnel de santé.

 

En tout état de cause, l'utilisation de ce programme s'effectue sous les seuls contrôles, directions, risques et responsabilités de l'utilisateur.