Zoëlho, vers un mode de vie conscient.

NAC      

Top

 

N-Acétyl-cystéine, forme estérifiée de la L-cystéine.

 

La NAC est un supplément alimentaire à large spectre, indispensable dans la détoxication et la production énergétique. La NAC stimule en effet la chaîne respiratoire (production énergétique), et assure le maintien de glutathion, un antioxydant mitochondrial important.

 

La NAC, un dérivé de la L-cystéine, aide à décomposer le mucus et détoxifier le corps des substances nocives (alcool, paracétamol) : la NAC intervient donc dans la conjugaison au glutathion (Phase2) et apporte aussi du soufre pour les réactions de sulfoconjugaison (Phase2). Comme la cystéine, la NAC augmente le niveau du glutathion (qui est un antioxydant), éventuellement avec la vit E, la vit C, l'acide alfa lipoïque et la silymarine.

 

La NAC diminue les valeurs sanguines des médiateurs inflammatoires TNF alpha (Tumor Necrose Factor) et d'autres cytokines telles que les taux sanguins d'interleukine-10 (IL-10), IL-6 et IL-1.

 

La NAC augmente l'utilisation du glucose par les cellules via l'insuline (voir : "Le diabète" et "L'hyperinsulinémie").

 

La NAC, comme agent d'acétylation à la place de l'aspirine dans le traitement de l'inflammation et de l'usure articulaire, assure, en association avec des acides gras oméga3, une meilleure action anti-inflammatoire et anti-douleur.

 

La NAC augmente l'excrétion urinaire de métaux lourds et prévient les effets toxiques causés par le méthylmercure (troubles du développement foetal).

 

La NAC pourrait aider dans la gestion d'une toxicomanie, en diminuant la dépendance à e.a. le cannabis et la cocaïne. Dans le mécanisme de la dépendance, les cellules cérébrales utilisant du glutamate comme neurotransmetteur jouent un rôle important. En effet, la cellule cérébrale nécessite la présence de cystéine pour transporter le glutamate en dehors de la cellule. La NAC peut donc augmenter la concentration extracellulaire du glutamate, permettant ainsi un meilleur échange cérébral du glutamate.

 

La NAC est utilisée comme complément dans le traitement des troubles de la fertilité .

 

Côté pratique :

 

La NAC (2g/j) présente des propriétés antioxydantes importantes (comme précurseur du puissant antioxydant,le GSH) et exerce une activité anti-inflammatoire en freinant la synthèse des cytokines pro-inflammatoires. La NAC pourrait donc être utilisée dans la prévention/inhibition d'une tempête de cytokines...

 

Attention : la toxicité hépatique et rénale du paracétamol est bien connue. L'utilisation prolongée, à dose élevée, de paracétamol ou d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), à l'exception de l'aspirine, augmente le risque d'insuffisance rénale. Si des doses élevées de paracétamol sont nécessaires, il est conseillé de les accompagner de N-acétyl-cystéine, l’antidote à la toxicité du paracétamol, qui entre dans la composition des médicaments mucolytiques. On peut également utiliser l'acide aminé méthionine.

 

La détoxication du paracétamol et de ses métabolites nécessite du glutathion. En cas d'excès, lorsque le glutathion disponible est réduit à zéro, le métabolite actif entraînera une cirrhose du foie. L'administration de la NAC agira directement au niveau intracellulaire comme agent de substitution ou indirectement en augmentant la synthèse du glutathion.

 

Attention : la NAC peut inhiber la coagulation sanguine, en élevant le temps de prothrombine. La prudence s'impose en cas d'administration concomitante d'anticoagulants, d'aspirine, de Ginkgo, d'huile de poisson...

 

 

 

 

 ZOELHO (c) 2006 - 2021, Paul Van Herzele PharmD             Dernière mise à jour : 27-Juin-2021                

Disclaimer