Zoëlho, vers un mode de vie conscient.

Silicium

 

Dernière mise à jour : 2021.11.19

 

 

Si , Silice

 

 

Le silicium minéral est le principal constituant de l'écorce terrestre après l'oxygène. Il n'existe pas à l'état libre mais sous forme de composés. La forme plus simple comme composant essentiel du sable (verre) est composée d'un atome de silicium et de deux atomes d'oxygène (SiO2) ou sous forme liquide (orthosilicate : Si(OH)4). Actuellement il est utilisé dans de nombreux domaines, en particulier dans l'électronique (puces) et dans les modules solaires photovoltaïques.

 

Le silicium organique (organo-silicié CH3Si(OH)3) se différencie du précédent par la présence d'un (ou de plusieurs) atome(s) de carbone associé(s) à l'hydrogène. Sous cette forme, c'est un des éléments essentiels de la matière vivante (plantes, animaux, l'homme).

Sommaire :

Les sources naturelles

 

Son rôle dans l'organisme

 

Les déficits

 

Les champs d'indication

 

Quelques précautions

 

Les besoins nutritionnels

 

Côté pratique

Contenu :

Sources naturelles :              

 

L'alimentation fournit une partie des apports journaliers recommandés du silicium organique.

 

L'être humain est incapable de transformer le silicium minéral qu'il ingère en silicium organique. Il faut que cette transformation soit effectuée par des plantes ou par des micro-organismes.

 

On le retrouve essentiellement dans les céréales complètes (riz, blé, orge, avoine, seigle, épeautre), dans les légumineuses, les fruits à pectine (pomme...), ou dans les fruits secs, certaines eaux minérales et en grande quantité dans la bière (boisson à partir de céréales, sous une forme hautement assimilable).

 

Une alimentation occidentale moderne basée sur des céréales et des sucres raffinés, et sur des fruits et légumes épluchés, est cependant pauvre en silicium.

 

Rôle dans l'organisme :              

 

Chez l'homme, le silicium organique se retrouve en concentration supérieure à celles du fer ou du cuivre. On le retrouve surtout dans les parois vasculaires (en particulier de l'aorte) sous forme de protéines structurelles, dans le thymus, les glandes surrénales, la rate et le pancréas, mais aussi dans les tissus conjonctifs (collagène), les os (collagène), la peau (collagène et élastine), l'émail dentaire, les cheveux et les ongles (kératine).

 

Le silicium :

 

    • joue donc un rôle capital dans le maintien de l'intégrité structurelle du squelette et la formation du tissu conjonctif :

      • il assure la solidité du squelette : son rôle dans la calcification est prépondérant puisque le calcium a besoin de silicium pour, en s'associant à la vitamine C, fabriquer le collagène qui rend les tissus flexibles et souples (os, artères, tendons, cartilage...) ;

      • il est également nécessaire à la synthèse des glucosaminoglycanes du cartilage articulaire... (l'acide hyaluronique est la macromolécule la plus riche en silicium) ;

      • il réduit le nombre d'ostéoclastes (cellules responsables de las destruction de l'os) et favorise la minéralisation de la matrice osseuse, même lorsque le régime est pauvre en calcium ;

      • il permet la fixation du calcium.

 

    • est un élément essentiel dans la structure des parois vasculaires saines :

      • il permet d'assurer l'élasticité, la résistance et la perméabilité des fibres élastiques, au niveau vasculaire.

 

    • est un élément essentiel dans le maintien de l'intégrité du tissu conjonctif et de l'élasticité de la peau :

      • le silicium possède la capacité à restructurer le collagène et l'élastine ;

      • il en résulte qu'un déficit en Silicium organique à partir de la quarantaine provoque un dessèchement de la peau et l'apparition des rides.

 

    • possède un rôle immunitaire et antioxydant :

 

    • serait un contre-poison de l'aluminium, dont la concentration dans l'organisme augmente avec l'âge et qui est impliqué dans les maladies dégénératives du système nerveux (Alzheimer...) .

 

Déficits :              

 

La concentration du Si dans l'organisme diminue avec l'âge de façon irréversible dans des proportions très importantes  (de 60 - 90% selon les tissus).

 

La baisse physiologique du taux de Si avec l'âge entraîne une baisse de la tonicité vasculaire.  Avec le vieillissement, les lésions athéromateuses progressent, allant de pair avec une diminution croissante de la teneur des parois artérielles en Silicium.

 

Cette diminution du silicium, probablement liée à une moindre assimilation, serait à l'origine des phénomènes de vieillissement (perte d'élasticité de la peau et des artères, fragilité des os, problèmes cardiovasculaires, ...).

 

Ainsi une déficience en silicium se traduit par :

 

    • des cheveux secs

    • une perte de cheveux

    • une peau sèche

    • un visage fort ridé

    • des furoncles

    • des ongles cassantes, des ongles incarnés

    • une irritabilité (e.a. causée par le froid ou avant une tempête)

    • des pieds et des mains qui tremblent

    • une transpiration excessive des pieds

    • ...

 

Champs d'indication :              

 

Des suppléments de silicium organique (comme les silanes tels que les méthylsilane-triols et les silatranes) et de monomères de Si(OH)4, adsorbé p. ex. sur un hydrolysat de collagène marin afin de garantir la stabilité, sont utilisés dans la prévention et le traitement de :

 

    • arthrose osseuse, ostéoporose, fractures osseuse et rhumatismes

    • phénomènes de vieillissement de la peau et altération des phanères, cheveux et ongles fins et cassants

    • action cicatrisante : blessures, ulcères, aphtes, brûlures, ...

    • ...

 

Les cancéreux montrent en général un déficit marqué en silicium.

 

Le silicium peut entraîner une amélioration en cas de cataracte, d'allergie, de migraine, de diabète et de sinusite.

 

Précautions :             

 

Chez le patient présentant :

 

    • achlorhydrie ou hypochlorhydrie (traitement par IPP) : absorption limitée de silicium au niveau de l'estomac

    • ...

 

Grossesse/Allaitement :

 

    • aucune anomalie n'a été rapportée avec des doses normales ;

 

Interactions potentielles avec :

 

    • ?

 

Eventuels effets indésirables :

 

    • signes de déficience : athérosclérose, hypertension, ostéo-arthrite, mauvaise qualité du tissu conjonctif, ...

    • signes d'excès : calculs rénaux

 

Besoins nutritionnels :             

 

Si - Silicium :

 

Age

AJR (mg)

 

 

 

 

0 - 5 mois

-

 

6 - 11 mois

-

 

1 - 3 ans

-

 

4 - 6 ans

-

 

7 - 10 ans

-

 

11 - 14 ans

-

 

15 - 18 ans  H

-

 

                     F

-

 

Adulte          H

-

 

                     F

-

 

+ 60 ans      H

-

 

                     F

-

 

Grossesse

-

 

Allaitement

-

 

Autres :

-

 

 

 

 

 

 

AJR : Apports Journaliers Recommandés (Source : Recommandations nutritionnelles pour la Belgique - Conseil supérieur de la santé)

 

Côté pratique :              

 

Dose moyenne journalière dans les suppléments alimentaires : 50mcg - 2mg.

Dose toxique journalière : ?.

 

L'organisme est incapable de stocker le silicium assimilé. Il doit donc être apporté tous les jours par :

 

Alimentation :

      • toutefois, elle est actuellement particulièrement carencée en silicium assimilable ; en outre, une alimentation moderne à base de pain blanc, de sucre raffiné, de fruits et de légumes mangé sans la peau, est pauvre en silicium.

      • un petit-déjeuner aux flocons d'avoine.

 

Phytothérapie :

 

 

Compléments alimentaires :

      • à base de prêle, d'ortie

      • à base de silicium colloïdal, d'acide orthosilicique sous forme liquide (haute biodisponibilité)

      • à base de siliciums organiques tels que le monométhylsilane triol (MMST) : cette molécule est dotée, grâce à sa structure, d'une double polarité : elle est à la fois hydrophile, grâce à ses liaisons alcool, ce qui lui donne une bonne solubilité dans l'eau, indispensable au passage dans le sang. Mais elle est également hydrophobe, grâce à son groupement méthyle, ce qui lui donne une affinité pour les graisses, et permet le passage à travers le film protecteur de la peau.

 

 

Les prises se font le matin à jeun et 15 minutes avant les repas, si nécessaire. Les doses peuvent être augmentées ou diminuées sans risque. Ou débuter la journée avec une portion de flocons d'avoine : après quelques mois, on peut constater un effet positif sur l'arthrose.

 

Une cure apportant environ 2 mg de silicium organique par jour permettra de reconstituer les réserves, et de redémarrer la production des tissus conjonctifs, en particulier du cartilage dans le cas de l'arthrose (lorsque la destruction de celui-ci est liée à un déficit de silicium bien sûr).

 

Attention : éviter le contact entre le silicium organique et des objets métalliques (cuillère...) ou en verre.

 

 

 

   ZOELHO (c) 2006 - 2023                           Paul Van Herzele PharmD                        Dernière version : 08-janv.-23                

DisclaimerDisclaimer

Avertissement :

 

Le lecteur gardera en permanence à l'esprit que les propriétés curatives décrites ne remplacent en aucun cas l'avis médical toujours indispensable dans l'établissement d'un diagnostic et dans l'appréciation de la gravité de la pathologie. Par contre, nous stimulons l'utilisateur à prendre lui-même des décisions relatives à sa santé, basées sur sa propre recherche, toujours en dialogue avec un professionnel de santé.

 

En tout état de cause, l'utilisation de ce programme s'effectue sous les seuls contrôles, directions, risques et responsabilités de l'utilisateur.