Zoëlho, vers un mode de vie conscient.

Les minéraux

 

          Top

 

Selon leur présence dans l'organisme, les minéraux sont classés dans différentes catégories :

 

 

Sommaire :

Le rôle dans l'organisme

 

Les fonctions des minéraux les plus importants

 

Les minéraux de base d'une cellule

 

Résumé comparatif des concentrations intra- et extracellulaires

 

La roue des interactions entre minéraux

 

Qui a le plus besoin de minéraux et de vitamines ?

 

Côté pratique

Contenu :

Rôle dans l'organisme :                Top

 

La plupart des minéraux jouent un rôle :

 

 

 

 

 

Ou inversement :

 

 

Lors de la préparation industrielle des aliments (le raffinage des huiles, du sucre, le meulage du riz...), une partie importante des oligo-éléments est perdue. Des déficiences peuvent donc survenir.

 

Aussi dans les plantes cultivées, des déficiences ont été constatées, même lorsque l'oligo-élément était suffisamment présent dans le sol. Souvent l'oligo-élément se trouve alors dans un état ou une forme non assimilable par la plante. Dans beaucoup de cas, un degré d'acidité pH non adapté du sol (trop élevé ou trop bas) est responsable.

 

Les concentrations d'oligo-éléments peuvent être déterminées dans l'urine et le sang, mais également dans les ongles, les cheveux et dans la transpiration ... La biochimie entière se joue en effet dans un milieu aqueux...

 

Les fonctions des minéraux les plus importants :                Top

 

 

 

Minéral

 

 

Fonctions les plus importantes

 

 

Forme/structure dans l'organisme

 

Chlorure

 

tension artérielle, équilibre liquidique

sel (NaCl), acide gastrique (HCl)

Potassium

fonction membranaire, production énergétique, tampon d'acides

cofacteur de la pyruvatekinase

Calcium

os et dents, contraction musculaire, coagulation

hydroxyapatite dans les os

Phosphore

solidité osseuse, membrane cellulaire, équilibre acido-basique, transport d'énergie (ATP)

phospholipides, hydroxyapatite dans les os

Magnésium

solidité osseuse, relaxation musculaire, stabilisation d'ATP

os, protéines, ATP

Fer

transport d'oxygène, métabolisme énergétique

ferritine, transferrine, hémosidérine

Zinc

enzymes, hormones, structure protéique

cofacteur de la cuivre-zinc-superoxyde-dismutase (Zn-Cu SOD), albumine

Iode

 

fonction thyroïdienne

thyroxine (T4), tri-iodothyronine (T3)

Sélénium

 

antioxydant

cofacteur de la glutathionperoxydase

Cuivre

production d'énergie, synthèse de collagène, transport du fer, antioxydant

cofacteur de la cytochrome-C-oxydase, de la lysyloxydase et de la cuivre-superoxyde-dismutase (Cu-SOD)

Manganèse

production du glucose, détoxication d'ammoniac, antioxydant, cicatrisation

cofacteur de la manganèse-superoxyde-dismutase (Mn-SOD)

Fluoride

 

émail dentaire

fluorapatite dans les os et les dents

Chrome

 

action d'insuline

chrome trivalent

Molybdène

métabolisme d'acides aminés soufrés

cofacteur de la sulfite-oxydase,  la xanthine-oxydase et la aldéhyde-oxydase

 

 

Minéraux de base d'une cellule :                Top

 

Les minéraux sont en général fixés à un composant organique (p. ex. un acide animé). Sous l'influence de l'acide gastrique, ils sont libérés sous forme d'ions, ou ionisés. Seuls les minéraux sous forme d'ions peuvent être absorbés. Ensuite, dans l'intestin, les ions peuvent se fixer à des molécules organiques, afin de permettre leur absorption par l'organisme. Les minéraux ionisés n'ont plus besoin de la dégradation gastrique et peuvent être assimilés directement, même au niveau des muqueuses buccales.

 

L'absorption de sodium, de chlore et de potassium est indispensable :

 

 

Le sodium est le principal cation extracellulaire, le potassium celui du milieu intracellulaire. Les besoins en chlore sont comparables à ceux du sodium. En tant qu'ion intracellulaire, le potassium est considéré comme nutriment essentiel pour l'anabolisme (croissance squelettique et musculaire). Etant donné son importance dans la synthèse tissulaire, le besoin en potassium est étroitement lié aux besoins protéiques et énergétiques de l'organisme.

 

Voir également : "La pompe Na/K ATPase".

 

En outre, le Magnésium est l'élément clé de l'équilibre ionique dans l'organisme (voir aussi : "Membrane cellulaire, mode d'action, systèmes de transport d'énergie).

 

Résumé comparatif des concentrations intra- et extracellulaire des cations et anions les plus connus :               Top

 

Cations : en % du total = 100%

 

 

Anions : en % du total = 100%

 

 

La roue des interactions entre minéraux :                Top

 

Les minéraux dans l'organisme sont tous en équilibre entre eux, et l'excès d'un minéral bien précis influencera les taux des autres.

 

 

 

 

Bien que l'organisme humain a besoin d'environ 100 éléments, cette roue des interactions entre les minéraux montre certains des éléments les plus importants, nécessaires à l'organisme, et plus important encore, il montre les interrelations entre les éléments.  

 

Les lignes et les flèches sur le diagramme connectent des minéraux spécifiques à d'autres. Chaque minéral a ses homologues synergiques et antagonistes. Si on a trop ou pas assez d'un minéral spécifique, il aura une incidence sur la contrepartie provoquant une carence minérale ou un excès potentiellement toxique.

 

Certains minéraux ne peuvent pas être combinés : p. ex.

      • magnésium et calcium (le magnésium de préférence le matin, le calcium le soir)

      • magnésium et phosphore

      • calcium et phosphore

      • potassium et sodium

      • ...

Il convient également de séparer l'administration de certains oligo-éléments :

      • sélénium et cuivre

      • manganèse et sélénium

      • ...

 

Sur la roue suivante plus simple, une flèche pointant vers un minéral particulier signifie que l'excès de ce dernier peut provoquer le déficit du minéral initial. Par les flèches venant du calcium (Ca), il existe des interactions avec 4 minéraux qui ont chacun une activité chimique avec plusieurs autres minéraux. Les fonctions cellulaires sont fondées sur cet équilibre minéral.

 

 

 

 

On peut constater ainsi que :

 

Des endotoxines (poison toxique d'origine microbien qui ne se répand dans l'organisme que lorsque le micro-organisme est détruit) induisent des modifications au niveau de la répartition des oligo-éléments dans l'organisme, entraînant des perturbations minéralogiques dans la plupart des maladies.

 

 

Voir : "Conseiller des nutriments" et, en particulier : "Les interactions entre nutriments".

 

Qui a le plus besoin de minéraux et de vitamines ? :             Top

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Côté pratique :                Top

En cas de traitement anticancéreux, l'administration de certains compléments de minéraux est à éviter. Voir l'information sur "Fondation contre le cancer", en particulier l'information sur les préparations contenant des antioxydants/minéraux/vitamines seuls ou en association.

 

Les effets de hautes doses de compléments seuls sont imprévisibles, complexes et souvent nocifs. Il y a des niveaux optimaux, et ceux-ci sont souvent ceux obtenus avec un régime alimentaire sain, mais en-dessus ou en-dessous de ces niveaux il existe des risques.

 

 

---> respecter un intervalle d'au moins 2 heures.

 

 

 

 

 

 

 

La plupart des métaux lourds empêche la fixation des métaux utiles à l'organisme (Cu, Fe, Mg, Ca, ...)  à leurs récepteurs respectifs (compétition au niveau des sites de fixation). Cette action libère donc p. ex. des ions de zinc et de cuivre et empêche leur absorption (même en cas de déficit). Dans ce cas, administrer des suppléments de ces ions peut provoquer des effets toxiques.

 

La chélation est un moyen de détoxification naturelle de l'organisme. Il est préférable de l'associer à un drainage hépatique et rénal (thés).

 

Note :

L'emploi de chélateurs dans la préparation des légumes en préserve la couleur verte au détriments des minéraux présents.

 

 

 

 

Top

 

 ZOELHO (c) 2006 - 2018, Paul Van Herzele PharmD             Dernière mise à jour : 20-Sept-2018                

Disclaimer